Les joies du patriarcat : viols, inceste et zoophilie au sein d’une famille à Lyon!

La famille telle que nous la connaissons en Occident est le terrain idéal au développement des dérives sexuelles. Comme elle est fondée sur le mariage, les relations sexuelles sont (en théorie) restreintes au couple à l’intérieur de la famille. Mais le hic, c’est que ça ne marche pas ! Comme ils ne sont pas épanouis sexuellement, certains en viennent à violer leurs propres enfants.

À Lyon, le cadet (12 ans) d’une famille de cinq enfants a dénoncé les siens. Les faits de mœurs duraient depuis vingt ans au sein de la famille, se répercutant d’une génération à l’autre.

Placé dans une famille d’accueil, Kevin (prénom d’emprunt) a révélé au juge que ses parents l’obligeaient à regarder des films pornographiques et que son frère le battait. Poussant plus loin ses confessions, l’adolescent a raconté avoir été sodomisé par son père et l’un de ses frères. Il devait les regarder se livrer à des actes de zoophilie.

L’enquête, menée par la brigade de protection de la famille, a montré que les sévices ne dataient pas d’hier. Deux frères de la mère ont violé les filles aînées. L’une d’elle a été agressée sexuellement par le grand-père. Au chômage, les parents se gavaient de films et de mangas X sur du matériel hi-tech. Ils ont été mis en examen pour viols et corruption de mineurs.

N’oublions pas que dans les sociétés sans mariage (exemple : chez les Mosos) l’inceste est PUNI DE MORT !

Toutes les informations sur le Dauphiné.

About these ads
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 009 autres abonnés