Une féministe patriote ukrainienne FEMEN se jette seins nus sur un patriarche russe

Une militante de l'association Femen lors d'une action contre le patriarche de l'Église orthodoxe russe Kirill, à Kiev (Ukraine), le 26 juillet. (AP Photo/ Femen)

Dehors ! Kill Kirill !!!

Une militante du mouvement ukrainien Femen s’est jetée seins nus sur le patriarche de l’Eglise orthodoxe russe Kirill à sa descente d’avion à l’aéroport de Kiev, en Ukraine.

Ne portant qu’un jean et les mots « Kill Kirill » (Tuer Kirill) écrits en lettres noires sur son dos nu, la militante a couru en criant « Dehors ! » vers le patriarche qui s’avançait sur le tarmac.

Levant le poing, elle a été arrêtée par un prêtre en soutane et un garde du corps. La jeune femme a été placée en garde à vue et sera jugée en comparution immédiate pour « hooliganisme », a indiqué la police ukrainienne, citée par l’agence de presse Interfax.

Des patriotes contre l’influence russe en Ukraine

Le collectif Femen, qui lutte pour la démocratie et le droit des femmes, s’est rendu célèbre par ses manifestations topless. Sur son blog, l’association accuse le patriarche de vouloir renforcer l’influence de la Russie dans cette ex-république soviétique. Elle le met aussi en cause dans l’affaire de « l’arrestation illégale de militantes anti-Poutine » à Moscou.

Trois femmes du groupe de punk rock russe Pussy Riot sont en détention provisoire depuis près de cinq mois pour s’être livrées en février, encagoulées, avec guitares et sonorisation, à une "prière punk" intitulée "Marie mère de Dieu – chasse Poutine !", dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou. Elles encourent jusqu’à sept ans de prison pour "hooliganisme". Vendredi, un tribunal de la capitale russe a ordonné leur maintien en détention jusqu’en janvier 2013.

Plusieurs dizaines de militants nationalistes ont par ailleurs protesté contre la visite du patriarche devant la présidence à Kiev. Ils brandissaient des pancartes sur lesquelles il était notamment écrit « Dehors les occupants de Moscou » et « Dégage pope-colonisateur ».

« Il est très regrettable que des gens cherchent à ternir la visite du patriarche Kirill en Ukraine par ce genre de comportement », a commenté de son côté un porte-parole de l’Eglise russe, le diacre Alexandre Volkov.

"De tels incidents ne jettent aucune ombre sur la visite, mais témoignent d’une crise spirituelle profonde dans certaines couches de la société", a-t-il ajouté.

Des célébrités soutiennent les FEMEN

Plusieurs célébrités mondiales ont manifesté ces derniers jours leur soutien aux jeunes femmes et réclamé leur libération, à l’image du chanteur britannique Sting dans un message diffusé mercredi par l’organisation Amnesty International peu avant son concert à Moscou.

Le chanteur du groupe de rock américain Red Hot Chili Peppers, Anthony Kiedis, est lui monté sur scène portant un tee-shirt barré de l’inscription "Pussy Riot" pendant des concerts à Saint-Pétersbourg et dans la capitale russe en fin de semaine dernière.

En servantes devant le domicile de DSK

En octobre dernier, les Femen avaient suscité l’intérêt médiatique en France. Elles s’étaient déguisées en soubrettes devant le domicile de DSK, place des Vosges à Paris, à la suite de l’affaire du Sofitel. « Descends si tu es un homme » lançaient-elles à l’ancien patron du FMI.

Cinq mois plus tard, ces mêmes jolies filles avaient manifesté devant la tour Eiffel à Paris, dévoilant des slogans comme « Intégrisme dégage et No charia ».

Seins nus dans le bureau de vote de Poutine

Elle avaient également fait irruption ce même mois dans un bureau de vote de Moscou où Vladimir Poutine et son épouse s’étaient rendus vingt minutes auparavant. Les trois activistes se sont dénudées, exhibant leurs poitrines tatouées « Poutine voleur! » et « Je vole pour Poutine ». Elles ont été arrêtées et condamnées le soir même à une peine allant de  5 à 12 jours de prison.

Seins nus à l’Euro

A la veille de l’Euro 2012 qui se déroulait en Ukraine, les Femen avait manifesté seins nus, devant l’ambassade du pays pour réclamer une compétition « sans prostitution ». L’opération avait été largement médiatisée. Le 24 mai dernier, Yana Zhdanova, membre Femen, avait tenté de s’emparer du trophée de l’Euro 2012. Arrêtée, elle a été condamnée à cinq jours de prison ferme. Mais malgré le risque d’emprisonnement, rien ne semble pouvoir altérer la volonté de ces femmes, prêtes à tout pour en découdre.

Lors d’une interview avec le quotidien gratuit 20 minutes, une féministe du collectif explique qu’aux débuts du mouvement, elle manifestaient habillées. Voyant que personne ne les écoutait, elle ont décidé de faire de se dénuder. Mais les 3000 membres du collectif, seule une vingtaine manifeste nue, dont Safia Lebdi, co-fondatrice du mouvement Ni putes ni soumises.

——————————————————————————————————–
Matriarcat FEMEN
Découvrez les guerrières Amazones contemporaines, leur beauté et toute la cohérence de leur combat loin du féminisme orthodoxe patriarcal et castrateur. Les FEMEN sont la manifestation contemporaine de la survivance du matriarcat antique de l’Ukraine.
——————————————————————————————————–

About these ads
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 953 autres abonnés