Maldives (patriarcat islamique) : violée, elle est condamnée à 100 coups de fouet pour fornication

Le mariage est le seul garant de la reconnaissance de paternité, fondement du patriarcat. Toute sexualité hors mariage peut engendrer des enfants sans père, des bâtards illégitimes, et est donc interdite et violemment punie. Seules des traces de violences peuvent prouver qu’il y a eut viol. Sinon, rien ne prouve que la présumée victime n’ai pas été consentante. Tout enfant conçu hors mariage n’aura pas de père légal. L’avortement est interdit parce que la vie est la propriété exclusive des pères.

L’horreur au paradis

Publié le 21 Mars 2013 sur Avaaz


C’est difficile à croire: aux Maldives, une adolescente de 15 ans victime de viols répétés vient d’être condamnée à 100 coups de fouets en public. Arrêtons cette folie en appuyant là où ça fait mal pour le gouvernement des Maldives: les recettes touristique.

Le beau-père de la jeune fille est accusé de l’avoir violée pendant des années et d’avoir tué le bébé qu’elle portait. Aujourd’hui, les tribunaux disent qu’elle doit être fouettée pour «relations sexuelles hors mariage», sans seulement nommer son agresseur! La pression internationale peut obliger le président Mohammed Waheed à sauver cette jeune fille ainsi qu’à abroger cette loi atroce. C’est aussi comme ça que nous mettrons un terme à cette guerre mondiale contre les femmes — en nous levant contre toutes les exactions de ce type!

–> SIGNEZ LA PÉTITION ! <–

Le tourisme est la poule aux œufs d’or des élites des Maldives dont font partie les ministres. Rassemblons 1 million de signatures cette semaine et menaçons le président Waheed de ternir la réputation de ses îles via des publicités-choc sur Internet et dans les magazines de voyage jusqu’à ce qu’il innocente la jeune fille et abolisse cette loi inhumaine. Signez et atteignons un million de signatures!

About these ads
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 959 autres abonnés