Science-fiction & Sexualité

Dans cette partie du site, il s’agit de s’interroger sur la sexualité telle qu’elle serait dans le futur. En quoi, la science-fiction fait-elle la part belle à une sexualité inféconde dans laquelle la machine intervient à la place de l’amour naturel.
——————————————————————————————————–
Idiocracy (2006) raconte un futur dans lequel le niveau intellectuel moyen à atteint la limite basse suite à une dégénérescence génétique. Dans cette humanité décérébrée, la société connait tous les maux possibles et la sexualité n’est envisageable que dans le cadre de la prostitution et la masturbation.
——————————————————————————————————–
Dans le film THX 1138 (1971), le personnage principal cohabite avec une jeune femme avec laquelle il n’envisage aucune relation amoureuse. Il s’adonne à un plaisir sexuel solitaire par l’entremise d’une machine à masturber tout en regardant l’image filmée d’une femme dénudée entrain de danser.
——————————————————————————————————–
Dans Woody et les robots (1973), le personnage principal après avoir été congelé deux siècles durant, se réveille dans un monde où les relations sexuelles, très brèves, se font dans des machines cylindriques appelées Orgasmotron.
——————————————————————————————————–
Cette rubrique est en cours de réalisation, aidez nous à la construire.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 974 autres abonnés