Naissance de l’État et de la Banque : par la disparition de la propriété collective et de la société gentilice

Sur les décombres des gentils

« Dans l’ensemble, les tribus germaniques fédérées en peuples ont donc la même organisation qui s’était développée chez les Grecs des temps héroïques et les Romains de la période dite des rois: assemblée du peuple, conseil des chefs gentilices, commandant militaire qui aspire déjà à un véritable pouvoir royal. C’était l’organisation la plus perfectionnée que pût produire l’ordre gentilice; c’était la constitution modèle du stade supérieur de la barbarie. Quand la société dépassa les limites à l’intérieur desquelles cette organisation suffisait, ç’en fut fait de l’ordre gentilice, il fut détruit. L’état prit sa place. » - L’origine de la famille, de la propriété privée et de l’État – Friedrich Engels → La Gens chez les celtes et les germains

Description de cette image, également commentée ci-aprèsCar "finalement, grâce à la découverte décisive de Morgan, qui a révélé la nature véritable de la gens et sa place dans la peuplade, la structure intérieure de cette société communiste primitive a été mise à nu dans sa forme typique. Avec la dissolution de ces communautés primitives, la société commence à se diviser en classes distinctes, et finalement antagonistes." – Engels à propos de Lewis Henry Morgan (1818 – 1881), fondateur de l’anthropologie, qui étudia sur le terrain les Iroquois.

Entre le marteau et l’enclume

La banque et l’état sont les 2 tenailles complémentaires et indissociables de l’asservissement des peuples. Aux origines de l’humanité, les premières sociétés furent organisées non seulement sans père ni mari, mais aussi sans états et sans banques. Les premiers peuples furent structurés en confédérations familiales, à tendance matrilinéaire : plusieurs individus s’associent en famille, plusieurs familles s’associent en clan, plusieurs clans s’associent en tribu, plusieurs tribus s’associent en nation… Chaque niveau supérieur est une association de niveaux inférieur. Chaque cellule est auto-gestionnaire, et obéit donc au principe de subsidiarité (prises de décision au niveau le plus local possible), base du confédéralisme. Chaque cellule (famille, clan, tribu, nation…) est une collectivité familiale, une association, disposant chacune d’une propriété collective indivisible. Il y avait donc plusieurs niveaux de propriété, entre la propriété individuelle et la propriété collective de la nation (le patrimoine : les biens publics).

L’État et la Banque se substituant à la structure clanique :

L’État et la banque sont nés de l’atomisation de la structure pyramidale clanique. Tout ce qu’il y avait entre l’individu et la nation a été aboli. Il ne reste plus aujourd’hui que la propriété individuelle, et la propriété collective de la nation, sous la garde de l’administration étatique.

  • Il a donc fallu remplacer les cellules familiales confédérales autogestionnaires par une administration séparée du peuple : l’État est né.
  • En détruisant le statut juridique de la famille (la famille n’est plus une collectivité), et donc, en abolissant la propriété collective familiale (clanique, tribale…), on a supprimé au peuple le pouvoir de mutualiser par lui-même ses richesses. Désormais, le seul moyen pour les individus de mutualiser leurs biens est de passer par des entités parasites : banques, états, assurances, mutuelles…

La guerre froide contemporaine se résume par le tout collectif (communisme) contre le tout individualiste (capitalisme). La vraie solution est d’harmoniser les uns par rapport aux autres tous les niveaux de propriété, de l’individu à la nation (et au-delà), en passant par toutes les collectivités intermédiaires.

Naissance des forces de l’ordre : la garantie du pouvoir de l’État

Dans une société gentilice, il n’y a pas d’armée parce que le peuple est en arme, et que personne n’a les moyens de salarier les guerriers (définition du soldat), puisque la propriété est collective. Le clan était défendu par ses membres volontaires, qui se faisaient guerriers ("déterrer la hache de guerre"). Il n’y avait ni armée, ni soldat, ni aucunes forces de l’ordre (guerrier = membre du clan en armes). Il est bénévole. Les guerriers étaient menés au combat par un chef de guerre (le général). Le général et ses guerriers étaient tous du même clan. Le butin était donc destiné à la collectivité du clan.

Les soldats : des guerriers vendus

A la disparition des structures claniques et donc, des propriétés collectives, le général et ses guerriers n’étaient plus du même clan, et n’étaient donc plus copropriétaires d’une communauté de biens indivisibles. Le général partagea alors le butin entre chacun de ses guerriers et ainsi les acheta : l’armée était née. Le guerrier devient soldat : du mot solde, paye, ou en anglais « sold », vendu. L’armée se retourna contre le peuple ainsi désarmé. Le général devint chef de l’État, et l’État employeur des soldats. Le pouvoir de l’État (forces de l’ordre) repose sur la division du peuple.

L’Etat, ce monstre froid

« Il y a quelque part encore des peuples et des troupeaux, mais ce n’est pas chez nous mes frères, chez nous il y a des Etats.
Etat, qu’est-ce que cela ? Allons ! ouvrez vos oreilles, je vais vous parler de la mort des peuples.

L’Etat, c’est le plus froid de tous les monstres froids. Il ment froidement et voici le mensonge qui rampe de sa bouche : « moi l’Etat, je suis le peuple ».

C’est un mensonge ! Ils étaient des créateurs ceux qui créèrent les peuples et qui suspendirent au-dessus des peuples une foi et un amour : ainsi ils servaient la vie.

Ce sont des destructeurs ceux qui tendent des pièges au grand nombre et qui appellent cela un Etat : ils suspendent au-dessus d’eux un glaive et cent appétits.

Partout où il y a encore du peuple, il ne comprend pas l’Etat et il le déteste comme le mauvais œil et une dérogation aux coutumes et aux lois. » Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, 1883 – 1885

Lire : Friedrich Engels, L’origine de la famille, de la propriété privée et de l’État.

————————————————————————————————————————

Principe originel de la monnaie & Mort naturelle du capitalisme: Démystification de l’argent-dette et de la monnaie-or. Comment créer facilement un système monétaire viable, sans or?

————————————————————————————————————————

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 2  897 followers