Les Français font plutôt des bébés hors mariage, de plus en plus tard, tandis que la population vieillit…

Le mariage est le seul garant de la reconnaissance de paternité. Le sexe hors mariage engendre mères célibataires et enfants sans père, et est donc un retour potentiel au matriarcat. Dans toute société patriarcale traditionnelle, le sexe hors mariage est interdit et réprimé par la violence. Les mères célibataires et les enfants sans père sont bannis de la société. La France n’est donc plus une société patriarcale traditionnelle. Elle est donc en transition potentielle vers le matriarcat. Quand il y a liberté juridique et sexuelle des femmes, les couples sont instables. En conséquences, les femmes procréent moins, et plus tardivement.
L.S. (lefigaro.fr) avec AFP Mis à jour le 15/01/2008 à 17:59
(Rea)

Pour la première fois, les naissances hors mariage sont plus nombreuses que les autres selon le tableau démographique 2007 de l’Insee.

En 2007, les naissances hors mariage ont représentées 50,5% du total des naissances contre 48,4% en 2006, selon les résultats de l’enquête Insee de recensement. C’est la première fois en France que les naissances hors mariage prennent le pas sur les autres.

Au total, le nombre de naissances a atteint globalement 816.500, en baisse de 1,7% par rapport à 2006, mais tout de même à un niveau nettement supérieur à celui enregistré depuis les 25 dernières années. Et ce sont des enfants chanceux : les plus jeunes Français ont gagné trois mois d’espérance de vie. Un garçon né en 2007 devrait vivre 77,5 ans et une fille 84,4 ans, les Françaises battant le record européen de longévité.

63,753 millions d’habitants

La stabilité du nombre des décès (526.500), associé au nombre de naissances entraîne un excédent naturel de 361.000 habitants, qui reste le plus fort depuis 30 ans, après celui de 2006. La population totale de l’Hexagone se chiffre donc à 63,753 millions d’habitants.

Deux autres phénomènes connus se confirment. Les femmes tombent enceinte de plus en plus tard. L’âge moyen de la maternité continue de s’élever et se rapproche année après année des 30 ans: il est établi à 29,8 ans en 2007. D’autre part la part des personnes âgées de 65 ans et plus augmente toujours et atteint 16,3% de la population (10,3 millions), contre 15% en 1994.

Publicités