Charia islamique & Patriarcat féministe-capitaliste : une ville réservée aux femmes actives (Arabie saoudite)

Patriarcat traditionnel et nécessité du capitalisme

La jonction parfaite entre le patriarcat, le capital, le libéralisme et le féminisme : Construire une ville pour les femmes, pour leur permettre de ne plus être seulement les esclaves des pères et des maris (le mariage est le seul garant de la reconnaissance de paternité), mais être avant tout les esclaves du salariat capitaliste. Égalité des hommes et des femmes dans la servitude au patriarcat capitaliste ?

Arabie saoudite : construction d’une ville pour femmes seulement

Source : No man’s land: Women-only city planned for Saudi Arabia, RT, 10 août 2012. Extrait traduit par Poste de veille

Le royaume du Golfe cherche à concilier la charia stricte et les aspirations des femmes actives qui souhaitent poursuivre une carrière. L’Autorité saoudienne de la propriété industrielle (Modon) a été chargée de diriger le pays vers une nouvelle ère.

Arabie-femmesLa conception de l’ambitieuse mono-ville est en cours, et la construction débutera l’année prochaine. La municipalité dans la ville orientale de Hofuf devrait attirer des investissements de 500 millions de riyals (133 millions $ US) et créer près de 5.000 emplois dans le secteur des textiles, des produits pharmaceutiques et de l’industrie de transformation des aliments. Il y aura des entreprises dirigées par des femmes et des lignes de production pour les femmes.

En Arabie saoudite, la charia permet aux femmes de travailler dans la mesure où elles ne négligent pas leurs responsabilités premières envers la famille.

En plus de Hofuf, les Saoudiens développent d’autres projets de villes réservées aux femmes. « Nous travaillons présentement sur une deuxième ville industrielle pour les femmes. Nous sommes en train de planifier la mise en place d’industries réservées exclusivement aux femmes dans diverses parties du royaume », a déclaré Salh Al Rasheed.

Publicités