Les FEMEN seins nus devant la Vénus de Milo soutiennent la tunisienne violée accusée d’impudicité

Le mariage est le seul garant de la reconnaissance de paternité, fondement du patriarcat. Toute sexualité hors mariage est interdite, car elle peut engendrer des enfants sans père. Tout ce qui peut inciter à la fornication est donc prohibé : les femmes doivent être cachées, et séparées des hommes.

  • La juridiction gréco-romaine ne fait aucune différence entre le viol et la séduction.
  • 1832 Jusque là délit, le viol est désormais un crime, mais c’est le père ou le mari qui est considéré comme lésé.
  • 1910 le « devoir conjugal » est une obligation, il n’existe pas de viol entre époux.
  • 1990 Arrêt de la Cour de cassation condamnant le viol entre époux.

Seins nus au Louvre, les Femen soutiennent la jeune Tunisienne violée

JEUDI 4 OCTOBRE 2012 / PAR ENOCH EL FASSI sur AFRIK.COM

Viole-moi, je suis immorale !!!

Le collectif féministe ukrainien, les Femen, ont manifesté seins nus au musée du Louvre, à Paris, pour soutenir la jeune fille violée en Tunisie.

Le mouvement féministe Femen débarque au Louvre. Une intervention spectaculaire pour soutenir la jeune fille tunisienne violée par deux policiers à Tunis. La statue de Milo était recouverte d’une banderole sur laquelle était inscrite : « Viole-moi, je suis immorale ». Quant aux militantes massées seins nus devant la statue, elles portaient elles-mêmes des messages peints sur leur buste : « Rape is a crime » (le viol est un crime, ndlr), No = No (non c’est non, ndlr) ou encore « We have hands to stop the rape » (des mains pour stopper le viol, ndlr).

L’intervention a été remarquée par les nombreux visiteurs et médias présents ce jour-là. Les Femen réclament l’abandon des charges qui pèsent contre la jeune Tunisienne de 27 ans, Mariam, poursuivie pour « attentat à la pudeur ». Elle a été surprise en voiture avec son fiancée dans une « position immorale ». Elle aurait ensuite été conduite dans le véhicule des forces de l’ordre avant d’y être violée.

Un « lent génocide »

L’histoire de cette jeune Tunisienne défraie la chronique. Elle a reçu le soutien de plusieurs associations de lutte pour les droits de l’Homme, de la rue et du monde entier. Le ministre tunisien de la Justice, Noureddine Bhiri, a affirmé dans une vidéo postée sur la page Facebook du ministère que « le viol de cette fille est horrible (…) et que la justice est sérieuse dans son examen du dossier ».

Les Femen jugent le cas de Mariam comme le signe d’un « lent génocide » contre les femmes, rapporte Metrofrance. Elles souhaitent que les chargent qui pèsent contre Mariam soient abandonnées et que la justice se concentre sur la condamnation de ses violeurs présumés.

Créée en 2008, l’organisation Femen s’est aujourd’hui développée à l’international afin de promouvoir, entre autres, la démocratie, la liberté de la presse, des droits des femmes…

——————————————————————————————————–
Matriarcat FEMEN
Découvrez les guerrières Amazones contemporaines, leur beauté et toute la cohérence de leur combat loin du féminisme orthodoxe patriarcal et castrateur. Les FEMEN sont la manifestation contemporaine de la survivance du matriarcat antique de l’Ukraine.
——————————————————————————————————–

Publicités