Norvège et Cuba, les paradis des mères. La Norvège est aussi le pays le plus égalitaire entre les sexes.

La Norvège, paradis des mères

Article de Clarence Edgard-Rosa, CRÉÉ LE 17 MAI 2011, sur Côté mômes

D’après une étude réalisée par l’organisation Save the children, la Norvège serait le paradis des mères. Également sur le podium, l’Islande et l’Australie.
Norvege

Il fait bon être mère en Norvège… Les chercheurs de Save the children on cherché à mesurer le bien être des mères et des bébés par pays, dans le cadre de leur douzième indice annuel des mères rendu public le 10 mai. Cent soixante-quatre pays ont été passés au peigne fin. Résultat : En Norvège, les taux de mortalité maternelle et infantile sont les plus bas, l’espérance de vie des femmes est la plus élevée (83 ans)… et le congé maternité est d’un an.

Save the Children insiste sur la nécessité d’apporter à chaque mère « les outils fondamentaux dont elles ont besoin pour briser le cycle de la pauvreté et améliorer la qualité de vie pour elles-mêmes, leurs enfants et les générations à venir ». Les clés d’une qualité de vie exemplaire pour les mères et les enfants : la priorité à l’éducation, la santé et les opportunités économiques à destination des femmes. En Norvège, il n’y a pas de promotion pour l’alimentation industrielle et 98% des mères quittent la maternité en allaitant. Après 3 mois, 90% continuent d’allaiter.

Pays riches, mères heureuses ? Pas toujours. Save the Children se félicite notamment des progrès notables du Malawi depuis quelques années.

Cuba est le meilleur pays d’Amérique latine pour être mère

Le 22 mai 2012 sur Le Grand Soir
SELON L’ONG SAVE THE CHILDREN

Cuba est le meilleur pays d’Amérique latine pour être mère.

LONDRES, 9 mai 2012.— Cuba occupe la première place parmi les pays d’Amérique latine où sont réunies les meilleures conditions pour être mère, suivi de l’Argentine et de l’Uruguay, selon un rapport de l’ONG Save the Children.

L’étude tient compte d’une série de facteurs, comme les conditions générales de santé, le niveau éducatif, économique et politique des parents. On considère également le bien-être des enfants, qui inclut le taux de mortalité avant 5 ans et le pourcentage d’enfants dénutris.

Dans la région, les plus mal placés sont le Nicaragua, à la 49e place, le Honduras, à la 60e, et le Guatemala, en 68e, souligne le rapport sur l’état des mères dans 165 pays, selon l’agence Prensa latina.

Par ailleurs, le rapport signale que la Norvège est le pays qui dispose des meilleures conditions au monde pour être mère, suivi de l’Islande et de la Suède, ainsi que de l’Australie et du Canada.

Le texte signale que dans une grande partie de l’Afrique sub-saharienne les conditions des mères et des enfants sont déplorables. On calcule que les femmes ont dans cette région une espérance de vie de 56 ans. Une femme sur 16 décède de complications pendant la grossesse, et seules 5% utilisent des méthodes de contraception modernes, alors que la dénutrition menace un enfant sur trois.

Save the Children a souligné que seul l’allaitement maternel pourrait éviter un million de morts d’enfants par an, et cependant moins de 40% des enfants nés dans des pays en développement en sont bénéficiaires, cite l’agence Telam.

Selon cette ONG, dont le siège est à Londres, si les politiques gouvernementales ne changent pas dans les pays les plus pauvres du monde, au moins 450 millions d’enfants souffriront de malnutrition dans les 15 prochaines années.

Publicités