Tzipi Livni avoue « avoir pratiqué le sexe » avec des personnalités arabes – Le talon d’Achille du patriarcat

Le mariage est le seul garant de la reconnaissance de paternité, pilier du patriarcat. Toute sexualité hors mariage peut engendrer des enfants illégitimes, elle est donc interdite et durement réprimée. La séduction est le pouvoir irrésistible des femmes. C’est pourquoi les religieux patriciens en ont peur et la combattent par tous les moyens.

Publié le Vendredi 09 Novembre 2012 sur Global Net

Pour les faire chanter dans des scandales sexuels

Tzipi LivniTzipi Livni, ancienne ministre des Affaires étrangères israélienne, a révélé qu’elle a pratiqué le sexe avec plusieurs personnalités arabes lorsqu’elle travaillait en tant qu’agent du Mossad, « dans le but de les impliquer dans des scandales sexuels, de les faire chanter et de leur soutirer des informations secrètes et des concessions politiques à la faveur d’Israël ». Elle a encore avoué avoir perpétré des assassinats dans des pays européens, dont les victimes étaient des savants arabes, précisant que le  Mossad est intervenu et l’a sauvée à l’époque.

Une pratique morale pour la bonne cause

Dans une récente rencontre avec le journal britannique « The Times« , relayée par la presse israélienne et arabe, Livni a affirmé qu’elle ne voit pas d’inconvénient « de recourir aux pratiques sexuelles et au meurtre pour l’intérêt d’Israël ». Elle s’est dite « fière » de ce qu’elle a fait, signalant qu’elle pourrait recourir de nouveau aux mêmes pratiques pour Israël.

Arme de Séduction Massive tolérée par le judaïsme

Les aveux de Tzipi Livni interviennent dans la foulée d’un avis émis par le Hakham israélien, Ari Chafat, qui a autorisé aux Israéliennes « de recourir aux pratiques sexuelles avec les ennemis, en contrepartie d’informations importantes », prétendant que « la religion juive le tolère ».

Tzipi Livni a occupé plusieurs postes au sein de l’entité sioniste, comme le rappelle le site d’élaph. Elle était aux premiers rangs du parti Likoud, puis, elle l’a quitté pour se rallier à Ariel Sharon qui a alors crée le parti Kadima. Elle a occupé le portefeuille des Affaires étrangères sous Olmert, et a été associée aux décisions de la guerre contre le Liban en 2006 et Gaza en 2008.

Après la chute d’Olmert, elle a présidé Kadima lors des élections législatives de 2009 face au Likoud, mais elle a échoué à former un gouvernement qui a fini par être dirigé par Netanyahu. Elle était auparavant au Mossad au rang d’un officier, qui ratissait les capitales européennes, en quête d’une proie palestinienne ou arabe.

Des actes héroïques lors d’opérations spéciales

Tzipi Livni pourrait revenir bientôt à la tête d’un nouveau parti pour participer aux élections législatives israéliennes. Elle pourrait réussir à diriger le prochain gouvernement israélien, et poursuivra certainement ses politiques guerrières et expansionnistes qu’elle a menées lors de son ancien mandat. Livini pavoise de ses « actes héroïques, à travers l’exécution d’opérations spéciales », elle avoue sans vergogne être pour « les pratiques sexuelles et le meurtre, si cela lui permet d’obtenir des informations pour Israël ».

Publicités