Une photo des Miss Belgique en mini-jupes devant une mosquée fait scandale au Maroc

Le mariage est le seul garant de la reconnaissance de paternité. Toute sexualité hors mariage peut engendrer des enfants sans père, illégitimes, et doit donc être interdite. C’est pourquoi elle doit être cachée, pour empêcher toute tentation vers le péché de fornication et d’adultère.

Sacrilège ! Débauche ! Fornication ! Adultère ! Prostituées !

Source : 7sur7, le 7 novembre 2012

Maroc-miss-belgiqueUne photographie des candidates au titre de Miss Belgique 2013 fait polémique auprès de nombreux Marocains qui jugent « indécent » de poser en tenue légère devant une mosquée.

Jupes, shorts et débardeurs, une tenue indécente

Les vingt finalistes du concours Miss Belgique sont actuellement au Maroc pour le traditionnel « voyage des Miss ». Mais leur présence a suscité l’ire de certains habitants, ce lundi après que celles-ci ont posé en jupes et shorts courts devant la mosquée Hassan II à Casablanca, présentée comme la plus grande au monde après celle de la Mecque. La photographie fait désormais couler beaucoup d’encre au pays, les tenues légères portées par les jeunes femmes ne sont pas au goût de tous.

Une incitation au sexe hors mariage

« Ces comportements peuvent provoquer la discorde et l’instabilité. C’est une atteinte aux lieux de culte », a indiqué le journal conservateur Attajdid. Dans les colonnes de ce quotidien attaché au parti islamiste au pouvoir au Maroc, un avocat s’insurge également. « Qui a accordé l’autorisation à ces jeunes filles de poser de la sorte devant la mosquée? ». Une enquête doit être ouverte par le ministère de l’Intérieur marocain. Le ministère des Affaires islamiques s’est refusé à tout commentaire sur cet incident diplomatique à l’heure qu’il est.

‘Allah aime la beauté’

Les commentaires vont bon train sur la toile. Certains Marocains se montrent cléments envers les Miss belges en indiquant qu’il n’y a rien de mal à se dévoiler de la sorte. « De nombreux Marocains font de même. Certains vont même batifoler derrière ce lieu de culte », commentent des habitants de la ville. Le quotidien As-Sabah, qualifie d’ailleurs cet incident de « tempête dans un verre d’eau ». « Allah aime la beauté et il n’y a pas de mal à ce que de jeunes beautés posent devant la grande mosquée », peut-on lire dans ce journal.

Excuses au peuple marocain indigné et en émoi

D’autres, quant à eux, se disent « indignés » par ces clichés et dénoncent le comité Miss Belgique. Darline Devos, la présidente du comité, a présenté ses excuses au peuple marocain. « Je comprends l’émoi », a-t-elle indiqué. « Notre intention n’était pas de provoquer. C’était spontané ». Les journalistes belges qui participent à ce voyage ont également été invités à effacer ces clichés.

Publicités