De l’ocytocine en spray nasal pour que les hommes restent fidèles

Toute sexualité extra-conjugale peut engendrer des enfants ans père, des bâtards illégitimes, ou dissoudre le couple. C’est pourquoi elle est proscrite dans toute société patriarcale. L’hormone ocytocine rend les hommes bien plus fidèles. Le comportement de la gent masculine aurait donc tendance à être modifié avec l’administration d’ocytocine. Les hommes seraient moins volages lorsqu’ils aperçoivent une femme séduisante.

L’ocytocine, une hormone qui aide les hommes à rester fidèles ?

Publié le 16 novembre 2012 par Émeline Ferard sur Maxi Sciences

Fidélité : l'ocytocine serait capable de réduire l'attirance qu'ont les hommes en couple pour d'autres femmes

Selon une nouvelle étude allemande, l’ocytocine, une hormone naturelle pourrait aider les hommes en couple à rester fidèle. Produite sous forme de médicaments, celle-ci est notamment utilisée pour accélérer l’accouchement.

La fidélité absolue dans un couple est-elle possible ?

Cette question, largement débattue, donne lieu à des réponses très variables en fonction des personnes à laquelle elle est posée. Aussi, la fidélité est sujette à de nombreuses préoccupations, notamment chez les femmes. Existe t-il un moyen de rendre les hommes fidèles ? Il semblerait bien que oui, du moins si l’on en croit une nouvelle étude publiée dans la revue Journal of Neuroscience. Menée par des chercheurs de l’université de Bonn, celle-ci indique qu’une hormone naturelle serait capable d’aider à rendre les hommes fidèles.

L’hormone de l’affection

L’hormone en question, l’ocytocine, est produite dans l’hypothalamus situé dans le cerveau et est déjà utilisée pour augmenter les contractions des femmes qui accouchent. Néanmoins, elle est aussi connue pour jouer un rôle dans l’attachement parental ainsi que dans les comportements impliquant de l’altruisme, de l’empathie ou de l’affection. Des recherches ont ainsi démontré que l’ocytocine aidait à renforcer les liens au sein d’un couple chez plusieurs mammifères dont l’homme. Côté fidélité, toutefois, les travaux n’étaient pas encore allés aussi loin selon les chercheurs.

La fidélité en spray nasal

Comme ils l’expliquent, des recherches précédentes sur les campagnols de prairie avaient mis en lumière que l’ocytocine jouait un rôle clé dans la fidélité monogame chez les animaux. Mais ce rôle n’avait pas encore été étudié chez l’homme selon les scientifiques. Pour cette raison, ils ont donc mené une expérience qui a réuni 86 hommes hétérosexuels âgés en moyenne de 25 ans et divisés en deux groupes. Le premier composé de 57 d’entre eux a reçu une dose d’ocytocine en spray nasal tandis que le second incluant les 29 autres s’est vu administrer une simple solution salée.

Les hommes en couple sous hormone moins attirés par les femmes

Après 45 minutes, les hommes étaient présentés à une femme qualifiée d' »attirante » par les chercheurs. Celle-ci s’approchait progressivement jusqu’à ce que l’homme dise quelle était la distance idéale entre eux. Dans la mesure où l’ocytocine renforce la confiance en soi, les chercheurs s’attendaient à ce que les hommes sous hormone laissent la femme s’approcher plus près. Mais c’est le contraire qui s’est produit, du moins chez les hommes en couple : ceux-ci  maintenaient la distance idéale à environ 70 cm contre 55 à 60 cm pour les célibataires et les hommes en couple sous placebo.

Bientôt en France ?

Qu’ils aient reçu l’hormone ou le placebo, les célibataires eux n’ont montré aucune différence. Ces résultats suggèrent ainsi que l’hormone serait capable de réduire l’attirance qu’ont les hommes en couple pour d’autres femmes. Ceci aiderait alors à les rendre plus fidèles. Reste que les recherches demandent tout de même à être prolongées par des travaux supplémentaires pour confirmer cet effet. Par ailleurs, en France contrairement à d’autres pays, l’ocytocine n’est pas disponible sous forme de spray nasal.

Et la fidélité des femmes ?

Les chercheurs allemands estiment que l’hormone joue un rôle dans la fidélité des hommes. Après l’administration du spray nasal, ils ont tendance à s’éloigner davantage d’une femme séduisante. Cette expérience tente d’estimer le degré de fidélité en fonction de l’hormone chez les hommes. La gent féminine n’a pas été testée, car les conditions sont beaucoup plus complexes. Les chercheurs doivent prendre en compte le cycle menstruel et cela rend la situation bien plus compliquée.

Lire L’hormone du bonheur, contre le couple, et pour la fusion mère-enfant : de l’absurdité féministe de la présence du père à l’accouchement

Publicités