Le mariage forcé bientôt reconnu et introduit dans le code pénal

Femme battueLe mariage est le seul garant de la reconnaissance de paternité, pilier du patriarcat. Toute sexualité hors mariage peut engendrer des enfants sans père, ou des bâtards illégitimes. Elle doit donc être durement réprimée. Tous les moyens sont légitimes pour la prévenir.

Bien sûr, le gouvernement Ayrault n’emprunte pas cette voie là, mais plutôt celle du mariage d’amour librement consenti; l’utopie des 40 dernières années et des contes de fée de Disney. En d’autres termes, ce gouvernement perpétue la plus aberrante des conceptions du droit conjugal en termes patriarcaux.

Ainsi, la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem a annoncé mardi que le gouvernement Ayrault souhaitait introduire dans le Code pénal de nouveaux délits pour mieux réprimer certaines formes de violence contre les femmes: le mariage forcé, ainsi que « l’incitation » à des mutilations sexuelles.

https://i1.wp.com/p5.storage.canalblog.com/56/33/129634/38276457.jpg

« Le gouvernement prépare les modifications du code pénal nécessaires pour interdire la contrainte au mariage qui n’est pas encore un délit autonome en droit français, ainsi que l’incitation à subir une mutilation génitale » a indiqué la ministre lors d’un colloque sur les mutilations sexuelles féminines à Paris organisé par le GAMS (Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles féminines). Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault doit annoncer formellement ce projet vendredi lors d’un comité interministériel aux Droits des femmes.

Dessin de Nagy – Texte de Pierre-Alain
Source : soyons-serieux.fr

Publicités