50% de divorces en plus quand les épouses gagnent plus que leur époux

Le mariage d’amour est une utopie moderne responsable de l’extinction du mariage et de la paternité. Le mariage traditionnel est arrangé, ou forcé, sur des considérations économiques (patriarcat). L’interdiction du sexe hors mariage, et l’esclavage des femmes ont toujours été les seuls garants de la pérennité du mariage.

Lire Le Code Napoléon, charia catholique du patriarcat gréco-romain : histoire du droit des femmes

Les femmes qui gagnent plus que leur mari, malheureuses en amour ?

Par –  Publié le 25 janvier 2013 sur Terra Fémina

Gagner plus que son mari augmenterait la probabilité de divorce de 50%, affirme une étude de la Booth School of Business de l’Université de Chicago. Pire, selon les chercheurs, pour « compenser le malaise », les femmes auraient tendance à s’occuper davantage des tâches ménagères et des enfants dans leur foyer.
© iStockphoto

Un frein à la carrière des femmes

La différence de salaire dans les couples pourrait-elle être un frein à la carrière des femmes ? C’est ce que laisse entendre une enquête de la Booth School of Business de l’université de Chicago qui a étudié les relations entre plus de 4 000 couples américains.

La réussite féminine augmente les divorces de 50%

Résultat ? Le taux de couples heureux chuterait lorsque les femmes gagnent plus que leur mari. Selon les chercheurs Marianne Bertrand, Emir Kamenica (tous deux chercheurs de l’Université de Chicago) et Jessica Pan (chercheuse de l’Université Nationale de Singapore), la différence de salaire en faveur des femmes augmenterait même la probabilité dun divorce de 50%.

Coupables de réussir

En conséquence, les femmes auraient tendance à quitter leur emploi plus facilement que leurs homologues masculins ou à ne pas réclamer les promotions auxquelles elles auraient droit. Pire, elles « compenseraient » en s’occupant davantage des tâches ménagères et des enfants dans leur foyer. En clair : réussir professionnellement fait culpabiliser les femmes… Et ce type d’études n’est pas du genre à faire évoluer la situation dans le bon sens.

Publicités