Vice & Vertu : un Saoudien meurt d’une overdose de viagra dans les bras d’une prostituée marocaine à Rabat

Le vice et la vertu sont les 2 faces du patriarcat. L’interdiction du sexe hors mariage est le seul garant de la reconnaissance de paternité, pilier du patriarcat. Dans toute société patriarcale traditionnelle, c’est la conception dans le mariage, et le mariage seul, qui définit la paternité. Il s’organise alors une contrebande du sexe hors mariage, où les femmes sont rémunérées pour élever leurs enfants sans père légal. Ainsi naît la prostitution. Au Maroc, le sexe hors mariage est passible d’1 an de prison, même et surtout pour les mères célibataires.

Rédigé par Larbi Amine – Emarrakech le Jeudi 22 Novembre 2012 sur Emarrakech

Un Saoudien meurt d’une overdose de viagra dans les bras d’une marocaine à Rabat

Rabat : Dans un appartement qu’il louait à la capitale pour y organiser ses soirées sexuelles, un ressortissant Saoudien a trouvé la mort en début de semaine, alors qu’il était en plein préliminaires d’un rapport sexuel avec une travailleuse marocaine du sexe.

Selon le journal arabophone Assabah, le défunt avait pris pour les besoins de sa conquête sexuelle, 3 comprimés de viagra d’une traite, succombant quelques instants plutard, à une overdose de ce médicament, utilisé par nombre d’hommes mais aussi de femmes comme aphrodisiaque ou multiplicateur de capacité.

La travailleuse du sexe en question a été mise en détention provisoire par le parquet, aux enquêteurs de police, elle a avoué avoir fait connaissance de ce ressortissant saoudien, via des conversations téléphoniques, à travers lesquelles, il l’avait invité à le rejoindre à son appartement contre de bonnes sommes d’argents.

Publicités