Crise grecque : les mères de famille tournent du X pour nourrir leurs enfants

Quand l’État ne sait plus défendre la Famille, celle-ci survit sur le marché du sexe. A quand la prostitution des mères et des enfants ? Un retour à la société proxénète traditionnelle de la Grèce antique ? Comment pouvons-nous organiser de une solidarité efficace et garantie, sans compter sur l’État ? C’est l’objet du Projet Prométhée du Mouvement Matricien.

La crise pousse les mères de famille vers le porno

Le 08 février 2013 sur 20 Minutes

Les films pour adultes connaissent un succès incroyable en Grèce. Et les chômeurs font la queue pour avoir un rôle.

storybild

Une profession très lucrative

Le marché des films pour adultes ne connaît pas la crise en Grèce. De nombreux fonctionnaires, pères ou mères de famille, profitent donc de ces temps difficiles économiquement parlant pour franchir le pas et se lancer dans le porno. Ils se garantissent ainsi un revenu fixe. Il faut dire que le salaire d’acteur/actrice est intéressant. Il peut varier de 1000 euros (1200 francs) pour une simple scène à 3000 euros (3600 francs) pour un film entier, explique le site ibtimes.co.uk.

Des candidatures désormais autochtones

Sirina Production, le plus grand réalisateur hellénique de films X, a vu augmenter les demandes indigènes pour participer à ses castings ces deux dernières années. En 2011, le producteur a reçu quelque 2500 curriculums. Mais si, en 2010, les postulations provenaient surtout de personnes de nationalité étrangère, désormais 90% des personnes qui proposent leurs services viennent de Grèce.

Une vengeance politique par le X

Ce nouveau type de comédiens, qui est arrivé avec la crise, a également induit les réalisateurs à produire des films à connotation politique. Ainsi, le dernier en date, «La révolution du peuple sur la femme du ministre», a fait parler de lui. Il s’agit d’un film dans lequel se reflètent tous les maux de la société actuelle grecque et les envies de vengeance vis-à-vis des politiques.

(20minutes)

Publicités