Japon : taxer les hommes beaux pour lutter contre le célibat – utopie du mariage d’amour

L’abolition de l’esclavage des femmes (tutelle, mariage forcé, droit de vie ou de mort du père puis du mari…) est incompatible avec le mariage et la paternité. C’est pourquoi le célibat explose dans les sociétés libérales qui n’ont pas trouvé d’alternatives efficaces.

« Le mariage d’amour est une utopie moderne qui n’a que quelques décennies. Le mariage d’amour est la cause de la disparition du mariage (75% de divorces à Paris — ndlr)… Le mariage est un petit business, on ne se marie qu’entre soi, entre personnes de même catégorie sociale » – Éric Zemmour

Si le patriarcat (couple, fidélité, mariage, paternité) met en compétition les hommes sur le plan financier (le ménage est un contrat économico-sexuel), le matriarcat (sans père, sans mariage, sans couple, sans fidélité) met en concurrence les hommes sur le plan sentimental et physique (« beauté génétique »).

Une taxe pour les hommes beaux?

Source: 7 sur 7 , le 26/04/12 – 15h58 par

Un économiste japonais dit avoir trouvé un moyen infaillible pour lutter contre le célibat des hommes. Selon lui, il faut taxer davantage les beaux.

L’idée a été émise par Takuri Morinaga, un économiste japonais qui officie à l’université de Dokkyo, dans la banlieue de Tokyo. Pour lutter contre le fléau du célibat des hommes qui touche le Japon, celui-ci a son idée bien à lui.

Pour Takuri Morinaga, c’est très simple, il faut taxer davantage les beaux et réduire dans le même temps l’impôt des moches. Pour ce faire, un comité de la beauté se réunirait pour classer les hommes en quatre catégories, explique-t-il dans une interview diffusée à la télévision nipponne et relayée par Le Point. Il y aurait les beaux, les normaux, les moyennement laids et les très laids.

Et chacune de ces catégories serait taxée différemment. Les beaux seraient taxés à 100% tandis que que les très laids bénéficieraient d’une réduction de 20%. De quoi garder un salaire assez élevé que pour séduire une femme.

Car le problème est là. Alors qu’un homme beau et moyennement riche n’a aucun problème à se marier, 50 % des trentenaires japonais sont toujours célibataires. La raison? Les Japonaises cherchent un homme qui gagne deux fois plus qu’elles.

Avec ce nouveau système d’imposition, Tahuri Morinaga pense pouvoir changer la donne en offrant une chance aux hommes au physique plus ingrat de se marier. Inutile de préciser que cette proposition fait polémique au pays…

Patriarcat libéral, vénalité : Sugar Daddy Love, site de rencontre entre belles et riches

Publicités