Le Grand Rabbinat d’Israël pour l’abolition de la fellation des bébés lors de la circoncision

« Le véritable but, c’est la douleur corporelle à infliger à ce membre …. Car, si, dès la naissance on fait saigner ce membre en lui ôtant sa couverture, il sera indubitablement affaibli. » – Moïse ben Maïmon – Guide des Égarés – Volume III Chapitre 39

Lire Origine de la circoncision, de l’excision et des sacrifices d’enfants : culte du sang et changement de filiation

Le Grand Rabbinat d’Israël émet de nouvelles directives pour les circoncisions.

 Publié le : 13 avril 2013 sur JSS News

Un tiers des bébés admis à l’hôpital avec de l’herpès ont été infectés durant le rite de la circoncision. Le Grand Rabbinat, avec le ministère de la Santé, a ainsi émis une nouvelle recommandation pour le mohel (rabbin en charge de la circoncision): de retirer le sang de la plaie à l’aide d’une paille et non plus avec la bouche.

Capture d’écran 2013-04-13 à 23.13.56

Une étude réalisée par des experts de l’hôpital « Wolfson », a déclaré cette semaine avoir analysé des données provenant de cinq cliniques dans le centre d’Israël pour les 8 dernières années et a constaté que pendant ce temps, 22 nourrissons ont été hospitalisés pour de l’herpès. Dans un tiers des cas, l’infection est survenue au cours de la brit-mila. Les parents d’enfants infectés ont informés que le mohel n’a pas utilisé un tube ou une pipette pour enlever le sang de la plaie, et l’ont fait conformément à la tradition juive par la bouche.

Selon la tradition juive, qui remonte à cinq mille ans, après la cérémonie de la circoncision, mohel doit aspirer le sang de la plaie pour prévenir l’infection.La plupart des mohel le font à la main, avec une pipette ou un tube. Cependant, beaucoup de mohel protègent la version originale du rituel – avec la bouche.

Dans ce cas, les médecins disent que l’infection à l’herpès d’un nouveau-né peut causer des maladies graves et même la mort. En 2005, aux Etats-Unis, suite à une  infection par l’herpès pendant le rite de la circoncision, un nouveau-né est mort. En août 2012, l’Association des pédiatres Israël a exigé de mettre un terme à la pratique de la succion orale du sang après la circoncision. 

Malgré tout, le Grand Rabbinat rappel, et à juste titre, que la plupart des « complications » suite à une circoncision, ont lieu après un acte fait par un médecin à l’hôpital et non par des rabbins.

La circoncision, qui se fait à l’âge de 8 jours dans le judaïsme, est l’acte qui relie l’enfant à Dieu.

Par Jeremyah Albert – JSSNews

Publicités