Maroc : non-vierge au mariage, elle était violée par son père, il prend 20 ans de prison

Le culte de la virginité est spécifique aux sociétés patriarcales, car ce scellé est un garant supplémentaire de reconnaissance de paternité. La non-virginité à la nuit de noces est bien souvent une source de déshonneur pour la famille de l’épouse. Quand le sexe des femmes est inaccessible hors mariage (religion patriarcale), ou économiquement (contrainte du couple et de la paternité), les propres filles d’un père sont dès lors les plus sexuellement accessibles après l’épouse.

Maroc : Un père condamné à 20 ans de prison pour le viol de ses filles

Posté : 2013/05/04 11:00 am sur Yabiladi

Maroc : Un père condamné à 20 ans de prison pour le viol de ses filles

Un homme accusé d’avoir violé pendant des années ses trois filles a été condamné à 20 ans de prison par la Cour d’appel de Tétouan, rapporte El Mundo.

Le tribunal se fonde sur les preuves médicales et les témoignages des victimes dont l’âge reste encore inconnu.

Non-vierge au mariage

Le drame fut révélé lors de la nuit de noces d’une des sœurs lorsque son mari s’est rendu compte qu’elle n’était pas vierge. Elle fut alors obligée de lui avouer les méfaits de son père.

Quand la mère quittait le foyer

Ce dernier, niant les accusations, aurait agi lorsque sa femme sortait du domicile pour aller travailler.

Ce genre de drame sera au cœur d’une marche blanche contre le viol des enfants organisée ce dimanche 5 mai à Casablanca.

Cette manifestation a été organisée suite à l’émotion suscitée par le cas de la petite Wiam violée et battue avec une faucille par un vieil homme de 48 ans, lui aussi père de famille.

Publicités