Pakistan : un jeu TV islamique offre des bâtards et des petites filles à l’adoption

Dans la Rome antique patricienne, le Pater Familias avait droit de vie ou de mort sur sa maisonnée. Il avait le droit « d’exposer » les enfants non désirés : chétifs, illégitimes (bâtards), ou petites filles indésirables (cadettes)… qu’il abandonnait à la décharge publique. Bien que théoriquement interdit dans l’islam, cette Patria Potestas semble toujours vivace au Pakistan. Lire le droit patriarcal romain.

Des bébés offerts dans un jeu télévisé populaire au Pakistan en guise de gros lot

INSOLITE – On savait la télévision capable d’aller loin pour accroître son audience. Au Pakistan, un jeu télévisé à succès a récemment créé la polémique en offrant deux bébés abandonnés en guise de gros lot à des participants, comme le rapporte CNN.

Diffusée en direct sept heures par jour durant tout le mois de ramadan (qui s’achèvera début août), cette émission intitulée « Amaan Ramazan » est présentée par Aamir Liaquat Hussain, véritable star controversée au Pakistan. Considéré à la fois comme un sex-symbol et un érudit religieux, on peut le voir cuisiner pendant que des hommes chantent des hymnes islamiques, ou discuter religion avec des enfants dans un jardin rempli de lapins, de serpents et de chèvres.

Dans l’émission du 21 juillet, on pouvait ainsi le voir remettre un bébé à un couple, comme le montre la vidéo publiée sur Youtube et visible en haut de cet article.

« J’ai été vraiment choquée au début. J’avais du mal à croire qu’on nous donnait cette petite fille », a affirmé Suriya Bilqees, jeune et heureuse maman d’un bébé de deux semaines, selon des propos rapportés par CNN. Un troisième bébé, un petit garçon cette fois, devrait être offert à un autre couple dans les prochains jours.

Records d’audience et polémique

Le jeu, qui bat des records d’audience, reprend des règles proches de celles du « Juste Prix », sauf que les participants doivent répondre à des questions sur le Coran. En dehors des bébés, les gagnants peuvent remporter des motos, des fours à micro-ondes ou encore des frigidaires.

Le fait de donner des bébés en guise de gros lot a évidemment déclenché la polémique, certains s’offusquant qu’on assimile des bébés à de simples trophées et déclarant que les organisateurs devraient avoir « honte » d’agir de la sorte, comme on peut le voir sur la page Facebook de l’émission.

CNN précise tout de même que les bébés ne viennent pas de n’importe où. Il s’agit de nouveaux-nés abandonnés et recueillis par la Chhipa Welfare Association, une ONG pakistanaise auprès de laquelle les couples gagnants de « Amaan Ramazan » étaient déjà enregistrés.

Comme le rapporte Metro UK, le directeur de l’ONG a expliqué que son organisation recevait chaque mois jusqu’à quinze « bébés tout juste abandonnés, laissés dans des détritus ou d’autres endroits sales ». « Souvent, nous ne trouvons que leurs corps sans vie a-t-il ajouté, donc le message que nous voulons faire passer aux gens, c’est de nous confier leur bébé plutôt que de l’abandonner ». Les couples s’étant vus remettre un bébé devront en passer par la justice pour obtenir un droit de garde.

Publicités