Côte d’Ivoire : elles trompent leur copain avec les vacanciers de France et du Maroc

Le couple est un contrat économico-sexuel (paternité, frais de la vie à 2…), qui en mélangeant sexe et argent, est la porte ouverte à des relations de type prostitutionnelles, tacites ou explicites. Le statut social de la femme dépend du statut social de l’homme avec qui elle couche. Les enchères font rages entre mâles prétendants, et les femelles sont toujours tentées de s’offrir au plus offrant.

Vendredi 26 juillet 2013 sur Ma Richesse.com

Ils débarquent après avoir lové virtuellement et vous empruntent votre copine le temps des vacances, telle est la réalité vécue par nombre d’ivoiriens ces dernières semaines à Abidjan.

En effet, hier de France, aujourd’hui, moyens revus pour l’heure encore à la baisse, c’est du Maroc qu’arrivent la grande majorité des « raseurs de go » comme une fois de plus constaté le week end durant dans la capitale économique ivoirienne.

Ce dimanche soir le drame a été évité de peu après qu’un jeune homme, lancé à la recherche de sa petite amie absente depuis plus d’une semaine, la retrouva dans une discothèque après le coup de fil d’un de ses amis.

Arrivé sur les lieux aux deux plateaux de Cocody aux alentours de 2h du matin, les témoignages rapporterons que la fille, en relation depuis plus de deux ans, s’était faite embarquer par un supposé footballeur ivoirien installé au Maroc en vue de gagner ensuite la France. Vérification faite, ce dernier, dont nous ne dévoilerons l’identité, n’était footballeur mais un simple étudiant en quête de profiter au maximum de son séjours dans son pays d’origine avec des filles rencontrées sur des réseaux sociaux à qui il promettait des cadeaux tels des sacs à mains ou des téléphones portables derniers cris.

Des situations usant de ces méthodes de drague par internet, comme celle constatée sur le terrain, ne sont pas des cas isolés mais relèvent d’un véritable phénomène tant les témoignages en ce sens nous sont parvenus. Hommes en détresses à la recherche de leurs copines ou palabres constatés les lendemains de week end, les exemples ne manquent pas en ces temps de vacances scolaires et d’afflux de diaspos.

Vendredi c’est dans un studio d’un de ses amis à Cocody St Jean, qu’était prise en flagrant délie sexuel une fiancée avec un jeune homme fraichement débarqué lui aussi du Maroc. C’est après un long palabre que l’homme cocufié, un policier, découvrira les conversations virtuelles entre celle qui voulait épouser et l’amant vacancier dont la seule motivation était, apparemment, la généreuse et ferme poitrine de sa conquête virtuelle qui, au regard de ce qui ressort des conversations, n’attendait que lui.

En période de vacance mieux vaudrait donc être sur ses gardes pour qui tient à son exclusivité.

Akissi Kouamé

Publicités