Espagne / Islam : «les femmes qui portent du parfum sont des fornicatrices» (TV publique)

Le mariage est le seul garant de la reconnaissance de paternité, pilier du patriarcat. Tout écart au mariage doit être violemment réprimé. Toute hétérosexualité extra-conjugale peut engendrer des enfants sans père, des bâtard, et doit donc être combattue par tous les moyens : voile, fouet, lapidation, excision…

Espagne-Malik-Coran

En vertu de la charia, les «fornicatrices» méritent la mort.
__________________

Les femmes modernes sont toutes adultères

La Secrétaire à l’égalité du parti PSOE (socialiste) de Ceuta, Sandra Lopez Cantero, a déclaré mardi que l’association «Femmes progressistes» envisage une action juridique contre l’érudit coranique de Melilla, Malik Ibn Benaisa, pour sa série de quatre conférences dans des mosquées de la ville où il a dit que les femmes qui découvrent leurs mains et leur visage, portent des chaussures à talons hauts, des jeans ou du parfum «commettent l’adultère».

Soumises et cachées pour préserver le mariage

Mme Cantero a également expliqué lors d’une conférence de presse que Malik Ibn Benaisa enseigne que les femmes doivent porter un «voile qui couvre complètement leur poitrine», «marcher la tête baissée parce que des maris jaloux pourraient causer des ennuis à d’autres hommes», «se soumettre totalement» à leur mari, et que le port du hijab est «obligatoire». Le PSOE n’est pas contre le port du hijab, mais contre son imposition forcée.

Une atteinte à la dignité des femmes

En outre, les socialistes ont demandé par écrit au Conseil consultatif de la radio/télévision publique (RTVCE) de convoquer une réunion d’«urgence» pour obtenir des explications sur la diffusion d’émissions portant atteinte à la dignité des femmes, et savoir «à quel moment» la décision de «diffuser et rediffuser» cette conférence avait été prise et si «le contenu de l’émission avait d’abord été vérifié».

La promotion de la violence dans un média public

Mme Cantero a rappelé que le mandat légal adopté par le gouvernement Zapatero exige que le RTVCE interdise ce type de contenu, et a clairement fait savoir que son parti «ne permettra pas l’atteinte à la dignité des femmes d’où qu’elle vienne». «Nous ne permettrons pas la promotion de la violence, surtout pas dans un média public, car ce fléau n’est pas un facteur isolé mais résulte plutôt de l’inégalité entre les hommes et les femmes», a-t-elle ajouté.

La misogynie cachée derrière les cultes

La Secrétaire à l’égalité du PSOE «ne tolérera pas qu’on se cache derrière une religion ou une culture pour faire l’apologie de l’abus envers les femmes», et a fait valoir la nécessité d’un «engagement envers des principes de base sans égard aux croyances ou aux cultures».

Source : El estudioso del Corán que llama en Ceuta «fornicadoras» a las mujeres con perfume, ABC.es, 23 juillet 2013. Traduction par Poste de veille

La Shoah par le parfum, un poison nommé désir

Publicités