La circoncision bientôt interdite en Suède ? « Le véritable but, c’est la douleur corporelle… » – Moïse ben Maïmon

« Le véritable but, c’est la douleur corporelle à infliger à ce membre …. Car, si, dès la naissance on fait saigner ce membre en lui ôtant sa couverture, il sera indubitablement affaibli. » – Moïse ben Maïmon – Guide des Égarés – Volume III Chapitre 39

Origine de la circoncision, de l’excision et des sacrifices d’enfants : culte du sang et changement de filiation

Le Point.fr – Publié le 28/09/2013 à 14:22

Le Défenseur des enfants en Suède appelle son pays à interdire cette pratique, qu’il estime contraire aux droits fondamentaux des garçons.

Des chirurgiens (image d'illustration)

Le Défenseur des enfants en Suède a appelé samedi son pays à interdire la circoncision, qu’il estime contraire aux droits fondamentaux des garçons. « Circoncire un enfant sans justification médicale ni son consentement enfreint d’après nous les droits humains de cet enfant », écrit l’ombudsman des enfants, Fredrik Malmberg, dans une tribune cosignée avec des professionnels de la santé dans le premier quotidien suédois, Dagens Nyheter. « L’opération est douloureuse, irréversible et peut entraîner des complications dangereuses », a-t-il rappelé.

La Suède a adopté en 2001 une loi autorisant la circoncision. Elle impose un âge maximal de deux mois, l’intervention d’un professionnel de la santé ou d’un religieux spécialement agréé, le consentement des parents et une information complète pour eux « sur ce que l’intervention implique ». Ce texte est l’objet d’un large consensus. Une proposition de loi pour interdire la circoncision, déposée en octobre par le parti d’extrême droite des démocrates de Suède, avait été rejetée en commission.

Controverse en Allemagne

D’après Fredrik Malmberg, la loi suédoise est contraire à la Convention internationale des droits de l’enfant. Il cite l’article 24 par lequel la Suède s’est engagée à prendre « toutes les mesures efficaces appropriées en vue d’abolir les pratiques traditionnelles préjudiciables à la santé des enfants ». Le gouvernement estime qu’environ 3 000 garçons sont circoncis chaque année en Suède.

En 2012, l’Allemagne a connu des mois de controverse après une décision d’un tribunal de Cologne en juin assimilant la circoncision à des « coups et blessures aggravés ». Le Parlement avait tranché en adoptant six mois plus tard une loi qui a autorisé la pratique pour des motifs religieux.

Publicités