Miss Monde 2013 à Bali : les musulmans dénoncent un « concours de prostituées »

Les musulmans se marient de manière traditionnelle en achetant leur épouse à leur père avec une dot… Le mariage implique la notion de « devoir conjugal » de manière à garantir une descendance légitime à l’époux… En d’autre terme, on y retrouve les principaux fondements de la définition de la « prostitution » (monétarisation du rapport sexuel)…

Miss Philippines sacrée Miss Monde 2013, la France deuxième

La cérémonie, qui se déroulait à Bali, s’est déroulée sous haute sécurité en raison de l’opposition d’islamistes qui avaient promis de perturber l’évènement.

La Philippine Megan Young reçoit la couronne de Miss Monde 2013, samedi 28 septembre à Bali (Indonésie).
La Philippine Megan Young reçoit la couronne de Miss Monde 2013, samedi 28 septembre à Bali (Indonésie). ( MAXPPP)

Par Francetv info avec AFP

Mis à jour le 28/09/2013 | 19:09 , publié le 28/09/2013 | 17:07

Miss France est passée tout prêt du sacre. Miss Philippines, Megan Young, a remporté samedi 28 septembre le titre de Miss Monde, juste devant la Française Marion Lorphelin, classée deuxième. La cérémonie se déroulait sur sur l’île indonésienne de Bali, placée sous haute sécurité en raison de l’opposition d’islamistes qui avaient promis de perturber l’évènement.

Megan Young, qui est née aux Etats-Unis, a quitté ce pays à l’âge de 10 ans. Étudiante en cinéma âgée de 23 ans, elle a fait quelques apparitions à l’écran. Son rêve est de passer derrière la caméra et de devenir réalisatrice. Elle se décrit elle-même comme « une personne ambitieuse » qui adore lire les livres d’Harry Potter et les jeux vidéo, selon le site de la compétition (en anglais).

Les islamistes dénoncent un « concours de prostituées »

La cérémonie, qui avait lieu pour la première fois en Indonésie, pays musulman le plus peuplé au monde, avait été placée en état d’alerte après la colère d’islamistes dénonçant un « concours de prostituées ». La station balnéaire huppée de Nusa Dua, dans le sud de Bali, avait été transformée en camp retranché pour l’occasion.

L’enclave d’hôtels de très grand luxe était gardée par un impressionnant dispositif de sécurité, avec forces antiémeutes, canons à eau et chiens policiers, tandis qu’à l’intérieur du Centre des congrès entouré de palmiers, les Miss défilaient devant les caméras de 180 pays. Les ambassades des États-Unis, du Royaume-Uni, et d’Australie avaient averti leurs ressortissants d’un possible « attentat » contre la compétition, sans plus de précisions.

Publicités