Accouchement : la peur de rompre le lien fusionnel mère-enfant, la phase de désespérance

Un lien fusionnel s’établit entre la mère et son enfant pendant la grossesse et perdure bien après l’accouchement. La mère et l’enfant ne distinguent pas leurs corps l’un de l’autre, ils ne font qu’un. Ce n’est que progressivement que l’enfant se détache naturellement de la mère. Ce lien émotionnel biochimique n’existe pas chez le père prétendu (quelle légitimité à avoir des droits sur l’enfant?). Et s’il est rompu prématurément, il peut y avoir des séquelles psychiques graves (exemple : la circoncision sans anesthésie au 8e jour chez les juifs). C’est par un instinct de survie, de protection maternelle, que ce lien est maintenu à tout prix. C’est pourquoi dès l’accouchement, l’expulsion de l’enfant hors de l’utérus est déjà vécu comme une séparation douloureuse.

Flickr cc Gil Calmon http://www.flickr.com/photos/gil_calmon/

Flickr cc – Gil Calmon

Publicités