Humour : prix Nobel d’économie à une mère solo de 3 enfants pour boucler le mois de la rentrée

En 1942, Pétain émancipe les femmes : elles ne sont plus sous la tutelle de leur mari. Depuis, les femmes acquièrent les mêmes droits que les hommes. Systématiquement, le mariage s’écroule, et la monoparentalité devient la norme, avec tout son cortège de problèmes. Quel modèle familial pourra concilier la sécurité des enfants, et la liberté des femmes ?

Le Nobel d’économie décerné à une mère célibataire avec trois enfants ayant réussi à boucler le mois de septembre

Le Gorafi le 14.10.2013

Lucie Muljar et ses enfants

Le prix de la Banque royale de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel, ou prix Nobel d’économie, a été attribué lundi à la Française Lucie Muljar, 41 ans, « pour sa détermination et sa gestion exemplaire des petits budgets. »

« La lauréate a posé les bases d’une nouvelle forme d’économie en période de crise et de grande précarité. Celle-ci repose en partie sur des restrictions budgétaires drastiques en matière de loisir ou de confort global. C’est cet aspect pragmatique et pratique, loin des grandes théories qui a été récompensé », souligne l’Académie royale des sciences de Suède.

Le prix d’une valeur de huit millions de couronnes (910 000 euros environ), décerné chaque année depuis 1969, clôt la saison des Nobel. Une enveloppe qui devrait soulager quelque peu cette mère de famille aux abois dont le travail est légitimement reconnu aujourd’hui.

La Rédaction
Illustration: iStock / IsaacLKoval
Publicités