Japon : les jeunes n’ont pas de vie sexuelle – fin du mariage, du patriarcat, et de la natalité

Partout où les femmes ont été émancipées de la tutelle du père et du mari, partout où les femmes acquièrent les mêmes droits que les hommes, partout le mariage disparaît inéluctablement, ainsi que la paternité. Sans solution alternative à la paternité et au mariage, la démographie chute de manière catastrophique, laissant des nations vieillissantes, sans jeunesse pour prendre soin des anciens et assurer l’avenir. Il faut admettre une bonne fois pour toute que la paternité et le mariage sont fondamentalement incompatibles avec la liberté des femmes.

Pourquoi les jeunes japonais ont arrêté d’avoir des relations sexuelles ?

Qu’arrive-t-il à un pays quand sa jeunesse arrête d’avoir des relations sexuelles ? Le Japon va le savoir. Abigail Haworth mène son enquête.
, The Observer, The Guardian, Dimanche 20 octobre 2013

Japanese man and woman lean away from each other

45 % des japonaises âgées de 16 à 24 ans ne sont pas intéressées ou rejettent tout contact sexuel. Plus d’un quart des hommes ressentent la même chose. Photographie : Eric Rechsteiner

Le syndrome du célibat

45 % des japonaises âgées de 16 à 24 ans ne sont pas intéressées ou rejettent tout contact sexuel. C’est ce qu’on appelle sekkusu shinai shokogun, le syndrome du célibat. Les Japonais de moins de 40 ans ne s’intéressent plus aux relations conventionnelles. Plusieurs millions d’entre eux n’ont jamais eu de rendez-vous galant et un nombre croissant trouve le sexe ennuyeux. Une enquête révèle qu’en 2011, 61% des hommes non mariés et 49 % des femmes âgées de 18 à 34 ans n’étaient pas en train de vivre une histoire d’amour.

Raisons invoquées :

  • – La pression de se conformer au modèle familial du mari salarié et de la femme au foyer
  • – Le mariage est devenu un champ de mines sans perspectives attirantes.
  • – Hommes et femmes pensent que l’amour ne mène nulle part
  • – La stagnation économique du japon depuis 20 ans
  • – L’impact psychologique désastreux du tremblement de terre, du tsunami et de la catastrophe nucléaire de 2011

Crise économique et émancipation des femmes

Les Japonais sont devenus moins intéressés par leur carrière professionnelle et moins solvables depuis que la sécurité de l’emploi a baissé. Les japonaises sont devenus plus indépendantes et plus ambitieuses. Cependant les attitudes conservatrices à la maison et au travail persistent.

Comment concilier vie familiale et carrière professionnelle ?

Il est impossible pour les femmes de combiner carrière professionnelle et famille. Élever des enfants revient très cher à moins que les 2 parents travaillent.

Pas de famille sans mariage, le tombeau des femmes

Vivre en concubinage ou être parents en dehors du mariage est inhabituel et désapprouvé. Le mariage est perçu comme le tombeau de la femme.

Les hommes ne sont pas heureux dans le patriarcat

Les hommes de moins de 40 ans sont nombreux à se rebeller contre le modèle de l’homme japonais traditionnel en refusant de faire ce qu’on attend d’eux en tant qu’homme : réussir sur les plans conjugal et professionnel.

Publicités