Yémen: la fiancée immolée vive par son père soupçonnée de contacts avec son fiancé

Toute sexualité hors mariage remet en cause la reconnaissance de paternité et le droit des pères. C’est pourquoi elle est violemment punie dans toute société patriarcale traditionnelle. En Arabie Saoudite, il est même strictement interdit de téléphoner à sa fiancée la veille des noces.

Yémen: une adolescente brûlée vive par son père pour contact avec son fiancé

AFP – Publié le: mardi 22 octobre 2013, 16H35 | Mise à jour: mardi 22 octobre 2013, 16H40

Yemen

PHOTO ARCHIVES / REUTERS – Des jeunes filles voilées dans les rues de Sanaa, au Yémen.

SANAA – Un père de famille au Yémen a immolé par le feu sa fille de 15 ans, qu’il soupçonnait d’avoir des contacts avec son fiancé, a annoncé mardi la police yéménite.

L’homme de 35 ans a tué sa fille «en la brûlant vive, sous prétexte qu’elle avait eu des contacts avec son fiancé», a ajouté la police sur son site internet, précisant que le meurtre a eu lieu à Chabaa, un village de la province de Taëz, dans le centre du Yémen.

La dépouille de la fille a été transportée à l’hôpital et le père devrait être poursuivi en justice, selon la police.

Ce meurtre témoigne du poids de la tradition au Yémen, un pays pauvre de la Péninsule arabique, éclaboussé par les affaires de mariage des mineures, une pratique patriarcale courante dans une société à structure tribale (correction : patrilinéaire et islamique – NDLR).

Publicités