Front National : retour du clan Le Pen vers le matriarcat ? Fin du mariage et de la paternité

Divorces, familles monoparentales, mères célibataires, enfants sans père, célibat, chute démographique… le parti dit « traditionaliste » n’est pas épargné par la disparition de la famille patriarcale, consécutive à l’émancipation des femmes. Marine Le Pen, femme cheffe politique, divorcée, vivant en concubinage, instruite et portant culotte, est aux antipodes de la femme catholique chaste et soumise, sous tutelle du père puis du mari. Il en est de même des nombreuses femmes cadres au sein du parti, telles Christine Arnautu, Huguette Fatna… En dénonçant l’extrémisme de l’islam, c’est bien ses valeurs patriarcales qui sont montrées du doigt, les mêmes que défendaient l’Eglise catholique d’autrefois… et que ne pratique plus aucun chrétien français d’aujourd’hui, même parmi les religieux les plus conservateurs. Reniant l’institution du mariage, bafouant la reconnaissance de paternité biologique, et instaurant une dynastie matrilinéaire (Marine – Marion), derrière une façade identitaire catholique, le Front National ne se dirigerait-il pas – bon gré mal gré – vers un parti matriarcal ?

Jean Marie Le Pen, pour les femmes de pouvoir, et contre la Loi Salique (patriarcat Mérovingien)

L’identité du véritable père de Marion Maréchal-Le Pen dévoilée

Marion Maréchal-LePen, la députée FN du Vaucluse, doit faire face aujourd’hui aux révélations sur l’identité de son père biologique. Elle est la fille du journaliste et ancien otage au Liban Roger Auque.

Olivier Beaumont | 7 nov. 2013, 20h09 | Le Parisien

Le père biologique de Marion Maréchal-Le Pen est Roger Auque, journaliste et ex-otage au Liban. C’est ce que révèle Christine Clerc dans un livre à paraître le 18 novembre (AFP/Mehdi Fedouach ; Kenzo Tribouillard).

Quand le père n’est pas le père

La vie publique aura eu raison d’un secret qu’elle pensait garder pour toujours. Hier, le site de l’Express a confirmé une rumeur qui courait depuis de longues années sur Marion Maréchal-Le Pen et l’identité de son père biologique. Il ne s’agit pas de Samuel Maréchal, ancien directeur du Front national de la jeunesse dans les années 90, mais du journaliste Roger Auque, ancien otage du Hezbollah libanais en 1987 !

Une révélation de la mère

«Ici, c’est la stupéfaction. Tout le monde le savait. Mais on ne pensait pas que cette histoire sortirait un jour?», expliquait hier soir un cadre du Front. «Marion a toujours voulu protéger sa vie privée et c’est normal, poursuit-il. Ce qui est sidérant, c’est que tout cela sorte après des déclarations de sa mère, Yann (NDLR : la sœur de Marine Le Pen)».

Paris, le 1er mai 2010. Marion Maréchal-Le Pen (à droite) et sa maman Yann Le Pen, à la fête de Jeanne d’Arc.

Une enfant sans père

C’est en effet dans un livre de la journaliste Christine Clerc, à paraître le 18 novembre et intitulé «Les Conquérantes» (Nil), que cette révélation surgit. Interrogée pour les besoins d’un portrait consacré à sa sœur Marine, Yann Le Pen s’épanche auprès de son intervieweuse. La discussion s’installe lorsqu’arrive le sujet de la concurrence entre Marion et Marine Le Pen. Face à cette thématique rebattue, la fille cadette de Jean-Marie Le Pen donne un éclairage clé, en « off », à son intervieweuse : entre Marine et sa nièce, le lien est d’autant plus fort que la tante de Marion, à sa naissance, s’est occupée d’elle comme d’une mère – puisque le père n’était plus là.

Lire Matriarcat Moso (Chine) : sans père ni mari, mais pas sans oncles, le paradis de la déesse-mère Gemu

Berceuse : enfants heureux dans une famille sans père mais pas sans oncles

Divorce, fornication, conception hors mariage et mariage en faute

On peut ainsi lire dans l’ouvrage: «Yann a été mariée une première fois. Séparée, en instance de divorce, elle a eu, confie-t-elle, “une aventure” avec un journaliste. C’est ainsi qu’elle s’est trouvée enceinte de Marion. «Marine, ma petite sœur, a été son papa à l’accouchement. Elle m’a aidée à l’élever.» Un peu plus loin, la journaliste raconte: «Marion avait deux ans quand sa mère a rencontré et épousé Samuel Maréchal (…). Maréchal a reconnu la petite fille. Reconnaissante, Marion a tenu à prendre son nom. À 15 ans, elle a tout de même voulu connaître son véritable père, le journaliste, qu’elle revoit de temps en temps.»

«Marine m’a aidée à l’élever» – Le Pen en lignée maternelle

Nommé en 2009 ambassadeur de France en Érythrée, Roger Auque est actuellement domicilié à Paris, en attente d’une nouvelle affectation. Et Yann Le Pen d’insister sur le rôle déterminant de Marine Le Pen dans l’éducation de sa fille  : «Marine, ma petite sœur, a été son papa à l’accouchement. Elle m’a aidée à l’élever», découvre-t-on dans ces extraits publiés par l’Express.

Encore un divorce, mais un vrai papa de cœur

Contactée hier, la jeune députée du Vaucluse n’a pas souhaité s’exprimer sur ces révélations. «Ca n’a rien à faire dans la presse», répond celle qui est restée très proche de Samuel Maréchal, divorcé depuis quelques années de Yann Le Pen, et qui reste très présent dans sa carrière. Que pense-t-il de ces révélations  ? «Appelez sa mère», soupire-t-il avant de couper court à la conversation.

Paris, le 27 avril 2004. Marine Le Pen (à gauche), la tante de Marion Maréchal-Le Pen, a aidé sa sœur Yann à élever l’enfant à sa naissance. Samuel Maréchal (à droite), a reconnu la petite fille de 2 ans.

Où est passé la morale patriarcale ?

« Il se trouve que Marion Maréchal-Le Pen est une élue du Front national, parti réputé pour son attachement à une morale traditionnelle, où justement, on peut regarder de haut et avec condescendance le fait d’être né hors mariage. C’est donc une information pertinente au regard du positionnement politique de Marion Maréchal-Le Pen. » – Authueil, blogueur politique

VIDEOS : Marine Le Pen la matricienne

Marine Le Pen dénonce la charia en Libye : « Le statut des femmes était meilleur sous Kadhafi »

Marine Le Pen dénonce la charia en Libye : « Le statut des femmes était meilleur sous Kadhafi »

Marine Le Pen dénonce le patriarcat sexiste et religieux dans les cités de banlieues

Marine Le Pen défend les mères célibataires précaires : le revenu parental pour mères au foyer

Marine Le Pen défend l’avortement et la maternité : le choix de l’adoption pré-natale

Marine Le Pen défend la maternité (matriarcat) face au « féminisme » anti-maternité (patriarcat)

Publicités