Pays-Bas : le recteur de l’Université islamique de Rotterdam soutient la lapidation des adultères

Comme toujours, la sexualité hors mariage est une remise en cause de la reconnaissance de paternité et du droit des pères, pilier du patriarcat. Tous les moyens sont bons pour la prévenir.

Il forme les imams des Pays-Bas…

Le recteur de l’Université islamique de Rotterdam voit la lapidation comme un châtiment approprié, rapportait jeudi le quotidien NRC Handelsblad. Le Parlement exige des clarifications du ministre à l’Intégration Lodewijk Asscher.

Le recteur, Ahmet Akgündüz, a écrit un pamphlet sur les manifestations de cet été en Turquie. Il qualifie les opposants du Premier turc Erdogan d’«ennemis de l’islam». Il affirme que les manifestations étaient l’œuvre de «personnes ayant un mode de vie occidental».  Il aurait ajouté que la lapidation est « l’un des châtiments prévus dans l’islam ».

Les conservateurs (VVD), les travaillistes (PvdA ) et les chrétiens-démocrates (CDA ) sont parmi les partis appelant le gouvernement à réagir. Ils sont d’autant plus préoccupés par ces déclarations que l’Université islamique de Rotterdam est reconnue par le gouvernement comme institut de formation des imams.

L’Université a commencé à dispenser une formation supérieure professionnelle aux imams cette année. Un porte-parole a déclaré que l’institution soutenait pleinement le pamphlet.

Les partis veulent savoir quelles mesures le ministre prendra contre l’Université. «Avec cela, nous aurons des imams ayant des vues hostiles et des valeurs anti-occidentales», a déclaré Keklik Yucel, député travailliste.

Source : Islamic University Dean Supports Stoning, NIS, 18 octobre 2013. Traduction par Poste de veille

Publicités