CINEMA : Les sorcières de Zugarramurdi – Comédie espagnole sur le paganisme matriarcal Basque

Sortie au cinéma le 8 Janvier 2014

Des braqueurs amateurs, dont un père divorcé pour payer la pension alimentaire de son fils, s’enfuient de Madrid vers le village de Zugarramurdi, célèbre pour ses procès en sorcellerie et bûchers, par l’Inquisition Catholique en 1610… Álex de la Iglesia se permet un propos auquel d’autres se sont déjà frottés par le passé, à savoir dépeindre une communauté matriarcale basée sur la supposition que Dieu n’est plus la figure chrétienne bien installée mais une figure de déesse païenne, personnification de la Vénus de Willendorf, déesse de la fertilité. Le sceptre de la sorcière est une Vénus préhistorique 😉
D’abord un film très matricien : l’auteur fait parfaitement le lien entre chaos familial, libération des femmes, sorcellerie, paganisme, matriarcat et peuple basque. Le générique commence avec de nombreuses représentations de déesses-mères à travers le monde.

L’auteur s’amuse ensuite du chaos familial actuel, de l’utopie du couple, des conflits de divorces, de pensions alimentaires, d’autorité parentale, de partialité des avocats, des menaces judiciaires, de la guerre entre pères et mères (persécution hystérique des unes pour condamner l’irresponsabilité des autres), de la haine entre hommes et femmes que cela engendre, pour finalement dire un grand merde à l’institution du mariage : ce sont des alliances qu’ils volent, et pendant la course poursuite, les fugueurs prêtent ensemble un serment de fraternité anti-mariage !

Ensuite, l’auteur nous expose une caricature du matriarcat, telle que l’Inquisition Catholique se le représentait lors des grands procès de sorcellerie : femmes zombies hystériques, luxure, cruauté misandre, cannibalisme, sacrifice d’enfants, et pour couronner le tout, une titanesque déesse-mère monstrueuse digne de Godzilla et des trolls de guerre du Seigneur des Anneaux…

Un excellent film de divertissement, un rythme palpitant, avec quelques pertes de rythme cependant vers la fin.

Paganisme matriarcal basque : origines de la sorcellerie chez les derniers païens d’Europe

Les Sorcières de Zugarramurdi – Bande annonce VF

Matriarcat Basque : la position centrale de la femme chez le plus ancien peuple européen

Les Sorcières de Zugarramurdi, le nouveau film d’Alex de la Iglesia [VOST]

Thèse de doctorat : Femme et paganisme basque, des vestiges du matriarcat préhistorique

Les Sorcieres de Zugarramurdi – les personnages

La chasse aux « sorcières » : extermination des vestiges de cultes matriarcaux

Publicités