Une streap-teaseuse en ligne dénonce un pédophile « en manque de relations sexuelles »

Quand la sexualité est contrainte par l’idéologie du couple (fidélité) et de la paternité (qui élèvera l’enfant ?), la propre fille du père est pour ce dernier la proie sexuelle la plus accessible, économiquement (moins chère qu’une prostituée ou qu’une maîtresse), géographiquement (la vie conjugale est une forme d’inceste dans la mesure où la sexualité est permise avec un membre de la même maison et du même nom : l’épouse), et hiérarchiquement (sous son autorité).

Un pédophile présumé dénoncé par une strip-teaseuse en ligne

Publié le 03.02.2014, sur Le Parisien

ILLUSTRATION. Un Marnais de 35 ans a été placé en garde à vue dimanche à Reims. Il est soupçonné d'avoir imposé une fellation à sa fille de 5 ans alors qu'il regardait une strip-teaseuse belge en ligne.

ILLUSTRATION. Un Marnais de 35 ans a été placé en garde à vue dimanche à Reims. Il est soupçonné d’avoir imposé une fellation à sa fille de 5 ans alors qu’il regardait une strip-teaseuse belge en ligne. | LP/Guillaume Roujas

Un court-circuit dans le cerveau

L’homme placé en garde à vue dimanche à Reims a expliqué avoir eu «un court-circuit dans le cerveau». Il est soupçonné d’avoir imposé une fellation à sa fille de 5 ans alors qu’il regardait surinternet la performance d’une strip-teaseuse belge. Cette dernière l’a dénoncé aux autorités,comme l’a révélé ce lundi France Bleu Champagne-Ardenne.

Fellation pédophile en webcam directe

«La strip-teaseuse, lors de sa prestation en direct avec ce client mercredi soir, a aperçu sur son écran une petite fille en train de pratiquer une fellation sur cet homme», a expliqué à l’AFP Christian de Rocquigny, le procureur de la République de Chalons-en-Champagne. L’adresse IP (ce qui vous identifie sur internet) du violeur présumé, habitant près de Vitry-le-François (Marne), a été trouvée par les autorités belges. Cela a permis son interpellation, dimanche, par les policiers du SRPJ de Reims.

«Ah, mais c’est une enfant !»

«Les enquêteurs ont les échanges numériques entre la strip-teaseuse et cet homme. La conversation a été coupée quand la jeune femme a écrit : Ah, mais c’est une enfant !» a précisé le procureur.Le suspect âgé de 35 ans, inconnu des services de police, vit en couple et est père de deux enfants, un garçon de 9 ans et une fille de 5 ans, a-t-on indiqué au parquet.

En manque de relations sexuelles

«L’homme a reconnu une partie des faits, expliquant qu’il était en manque de relation sexuelle», a ajouté le procureur. Les investigations du SRPJ se poursuivent pour déterminer si des faits similaires ont déjà été subis précédemment par la fillette, a-t-il poursuivi.La garde à vue du suspect a été prolongée jusqu’à mardi après-midi avant son déferrement au pôle judiciaire de Reims où il devrait être mis en examen pour viol sur mineur par ascendant.

LeParisien.fr

Publicités