Avec 56% d’enfants nés hors mariage, la France réinvente la famille selon les Américains

Le mariage est le seul garant de la reconnaissance de paternité, et donc du droit du père. Toute sexualité hors mariage est une remise en cause de la paternité. C’est pourquoi elle est violemment interdite dans toute société fondée sur la filiation de père en fils. C’est l’origine unique de l’esclavage des femmes. La libération sexuelle hors mariage ouvre la porte à la procréation hors mariage, et donc à la disparition du mariage et du père. C’est ce phénomène que l’on peut observer dans toutes les sociétés où les femmes ont été émancipées. 

Le lundi 21 avril 2014 sur Rue 89 par Pierre Haski | Cofondateur Rue89

Pour illustrer son article, le site américain Vox a mis une photo de panneau de signalisation en France, « toutes directions », et en-dessous la direction d’une maternité ! La France montrerait-elle la voie ?

L’Europe championne des bâtards illégitimes

Le site américain a en effet découvert dans un rapport international que 56% des enfants français naissaient hors mariage, 55% en Suède, contre à peine 41% aux Etats-Unis, 27% au Canada, et seulement 5% en Israël.

Le pourcentage d’enfants nés hors mariage en 2011 (Vox.com)

La France championne de la recomposition familiale hors mariage

Pour Vox.com, « il faut vraiment regarder du côté de la France pour voir un pays qui pousse plus loin les frontières de la recomposition familiale hors mariage ». Un commentaire involontairement ironique un an après la bataille autour de l’extension du mariage à tous les couples, y compris de même sexe !

Mais l’article entretient une certaine confusion entre naissance hors mariage et les familles monoparentales, phénomène en forte croissance dans le monde. Naissance hors mariage ne signifie pas nécessairement famille monoparentale dans le contexte français.

Les chiffres sont tirés d’une intéressante étude de l’organisation internationale ChildTrends, qui analyse les données sur l’enfance dans le monde en 2014.

Egalité entre bâtards et légitimes

Blandine Grosjean me signale même, pour préciser le sujet, que depuis 1972, la loi française ne différencie plus les droits des enfants naturels de ceux des enfants légitimes. Et depuis juillet 2006, elle ne distingue plus le type de naissance, naturelle ou légitime, lors de l’enregistrement de la naissance.

NDLR : l’enfant naturel est conçu hors mariage, donc sans père légitime

En France, les naissances hors mariage surviennent désormais le plus souvent au sein de couples stables. Et 95 % de ces enfants sont reconnus par leur père, la plupart juste avant ou juste après la naissance.

De surcroît, en France, de nombreux enfants nés hors mariage (naturels) sont« légitimés » après le mariage de leurs parents qui ont pris l’habitude de se marier après, souvent après la naissance du deuxième.

La France championne de la fornication et de l’adultère

Publicités