Marion Le Pen enceinte : le mariage pour personne. Bâtarde prostituée devant Dieu, ou matriarche ?

Marion Le Pen n’a pas de père biologique reconnu. Conçue et née hors mariage, c’est une bâtarde illégitime aux yeux de Dieu, un enfant naturel aux yeux du droit français. En effet, c’est le mariage qui légitime la paternité (présomption), et tout écart à l’institution du mariage est une remise en cause du droit du père, du patriarcat. Après avoir combattu le « mariage pour tous », elle incarne désormais le « mariage pour personne », en procréant hors mariage : comme sa mère, elle commet un péché mortel, et devient une prostituée devant l’Éternel (concubine est synonyme de putain). De plus, Marion est une Le Pen en lignée maternelle : jeune députée, elle incarne donc l’avenir du Front National, un FN matriarcal. Le changement familial, c’est maintenant ! La fin de la famille patriarcale…

Lire Front National : retour du clan Le Pen vers le matriarcat ? Fin du mariage et de la paternité

Lire Matriarcat Moso (Chine) : sans père ni mari, mais pas sans oncles, le paradis de la déesse-mère Gemu

Marion Maréchal Le Pen enceinte hors mariage

Des nausées incapacitantes

C’est Minute de mercredi 23 avril qui le révèle. L’hebdomadaire indique que le député du Vaucluse est enceinte de 4 mois, ce qui explique son absence récente des médias, à cause des nausées des trois premiers mois. Dressant un parallèle à peine moqueur avec Jennifer, Minute note que « cette modification de l’aspect physique atteint désormais l’élue » et ne serait pas passée inaperçue la semaine dernière lors de son passage au Palais Bourbon.

Une maternité secrète ?

« Si nous révélons aujourd’hui cette sympathique maternité, c’est que Marion Maréchal-Le Pen ne va plus pouvoir se réfugier, dès cette semaine, derrière un no comment. Ce mardi, elle doit assister à la conférence de presse que donnent Marine Le Pen – qui était bien sûr dans la confidence – et Florian Philippot à la Maison des Centraliens pour le lancement de la campagne des européennes, en présence des têtes de listes. Deux jours plus tard, elle devrait être présente à une autre conférence de presse donnée, celle-ci, pour présenter la liste du FN conduite par le géopoliticien Aymeric Chauprade dans la circonscription Île-de-France. Deux apparitions publiques, donc, devant des parterres de journalistes auxquels elle ne pourra pas dissimuler ses rondeurs », justifie Antoine Vouillazère.

Vous vous demandez qui est l’heureux papa ?

« Rien de croustillant », écrit Minute, « le père n’est autre que son compagnon, un garçon qui ne fait pas de politique (…) et qui l’a séduite bien avant qu’elle ne soit élue députée, soit avant le printemps 2012″.

A quand le mariage ?

Et notre confrère de conclure : « en septembre prochain, ‘si Dieu (lui) prête vie’, selon la formule qu’il affectionne, Jean-Marie Le Pen deviendra donc arrière-grand-père. »

Publicités