Matriarcat Mbala (RDC) : La reine-mère, femme ancêtre totémique. L’oncle maternel, pont entre les vivants et les ancêtres.

Les Mbalas sont un peuple, groupe ethnique du Bandundu en République démocratique du Congo. Ils sont établis dans les secteurs de Bindungi, Kinzenga, Kinzenzengo, Kipuka, Kitoy, Kwilu-Kimbata, Lumungu, Masi-Manimba, Mikwi, Mokamo, Mosango, Nko, Pay Kongila et Sungu.

L’oncle maternel, pont entre les vivants et les ancêtres

Bien que les Mbala soient de tradition matriarcale, l’homme Mbala a le devoir social d’assurer l’unité du clan par son travail, et l’entretien aussi bien de ses enfants que de ses neveux et nièces. Par ailleurs, la société Mbala accorde une place prépondérante à l’oncle maternel et au chef, « ponts » entre les vivants et les ancêtres. C’est ainsi que l’oncle maternel est appelé « tata mwasi », ce qui veut dire « papa femme ». Il occupe une place vitale dans la famille, le clan. Le chasseur Mbala réserve la cuisse du gibier au chef, l’autre cuisse à l’oncle, le cœur aux enfants, la tête à son père. Le reste pour lui et son entourage, peut-on supposer. Une parfaite illustration de la solidarité africaine.

Déstabilisés par les missionnaires chrétiens

La population Mbala est matriarcale ce qui signifie que ce sont les femmes qui assurent la continuité et l’extension du clan. En conséquence les enfants n’héritent pas automatiquement du nom de leur père. La colonisation et l’évangélisation par les missionnaires ont imposés la pratique de l’héritage du nom du père. Cette pratique, bien commode au point de vue administratif, entraîne dans une societé matriarcale comme les Mbala, une perte de la diversification et une certaine confusion dans l’identification de la lignée clanique.

La reine-mère Mbala : la femme ancêtre des Mbala

L’ancêtre Mbala volé retrouvé en Autriche.

Les Mbala rendent hommage à leur reine mère volée et retrouvée à Vienne.

Composition des noms

Llemba : l’oncle

Comme expliqué ci-haut, l’oncle est un personnage très important chez les Mbala et en général chez les peuples à système matriarcal. Il est le responsable des enfants de ses soeurs et cousines, c’est lui qui assure leur protection, intervient lorsqu’il y a un litige et décide à propos de leur mariage. Il n’est pas étonnant que lorsque la famille ressent que l’oncle ou les oncles ne jouent pas leur rôle de façon effective, elle l’exprime par le nom de l’enfant.

Exemples:

  • Lemba-dikani : l’oncle d’un autre, oncle d’emprunt
  • Lemba-gusala : les oncles qui restent (souvent moins responsables que les vrais oncles)

Préfixe  » Mudi  » ou  » Mushi  » =  » originaire de, venant de « 

Exprime généralement l’origine réelle ou supposée des parents avec une préférence pour  » Mushi  » pour les filles, et  » Mudi  » pour les garçons. Ceci n’est pas une règle stricte. Mais dans une société matriarcale ce nom donne une certaine protection au bébé fille. Il rappelle que l’enfant n’est pas entièrement du clan (paternel?), il doit en conséquence être traité avec soins et prudence parce que si quelque chose lui arrivait on risquerait des ennuis avec son clan (maternel?) d’origine.

Le préfixe  » Mudi  » qui est le plus souvent réservé aux noms des garçons, traduit non seulement l’origine mais le caractère de  » chef  » ou  » successeur  » désigné d’un chef de village. Une particularité intéressante à noter avec les noms en  » Mudi  » est qu’ils sont donnés non seulement à la naissance mais aussi à l’âge adulte lors de l’intronisation d’un jeune comme successeur désigné d’un chef de clan.

Dans son sens premier  » d’originaire de, venant de «  les préfixes  » Mudi  » et  » Mushi  » précèdent le nom d’un village, à tous les noms de villages Mbala on peut ajouter le préfixe  » Mudi ou Mushi  » et obtenir un nom de personne. En conséquence les noms en  » Mushi et Mudi « sont aussi variés que les noms de villages.

Exemples:

  • Mudi-ndambi : originaire de Kindambi
  • Mudi-ngongu : originaire du village Ngongu, ou si donné lors d’une céremonie d’intronisation, successeur d’un chef de clan.
  • Mushi-gibenga : originaire de Kibenga
  • Mushi-pay : originaire du village Pay

Préfixe  » Ugonda  » =  » celui qui n’a pas « 

Ce genre de noms est donné quand les parents ou la famille élargie se sentent abandonnés ou rejetés; par le reste du clan ou les membres de la communauté dans laquelle ils vivent.

Exemples:

  • Ugonda-lemba : celui qui n’a pas d’oncle. Remarque: comme nous l’avons dit plus haut, dans les sociétés matriarcales l’oncle joue un rôle aussi important que le père géniteur, il a une responsabilité très importantes sur les enfants de ses sœurs et cousines.
  • Ugonda-pangi : celui qui n’a pas de soeur ou frère.
  • Ugonda-yaya : celui qui n’a pas de grand frère.

Une loi coutumière vivace, jusqu’en France

D’ailleurs, dans une interview parue dans le quotidien français La Croix, le Congolais Cyril Musila, chercheur associé au programme Afrique subsaharienne de l’Institut français des relations internationales (Ifri) et docteur en sciences sociales de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), confirme cette tendance.

«Aujourd’hui, bien que je vive en France, je suis habité par cette tradition: je me considère comme responsable de mes neveux, même de ceux qui habitent en Afrique, et rien de décisif ne se fait pour mes enfants sans l’avis et l’accord des frères de ma femme, même ceux qui habitent en RDC. Dans la manière dont je vais m’occuper de mes enfants, j’ai des comptes à leur rendre.»

Et d’ajouter:

«Lorsqu’un neveu veut se marier, nous nous réunissons avec mes frères pour statuer sur sa demande. Dans nos traditions, c’est le fiancé qui apporte la dot à la famille de sa future femme. Une dot donnée aux oncles de la mariée. Le papa n’a pas son mot à dire. S’il veut faire passer un message, donner son avis, il ne peut le faire qu’à travers sa femme.»

Même si juridiquement le père est responsable de l’enfant, la loi coutumière veut que ce soit l’oncle, qui soit le responsable de ses neveux. Cette structure de la parenté est présente chez les Bantous du Cameroun à l’Afrique australe, souligne La Croix.