Matriarcat Pawnee : des femmes décisionnaires, maîtresses du commerce et de l’agriculture

Les Pawnees (ou Paneassa, Pari, Pariki) sont une tribu d’Indiens d’Amérique du Nebraska et du Kansas (États-Unis). Alors que les Pawnees forment un groupe d’environ 10 000 individus en 1780, au xixe siècle, des épidémies de variole et de choléra menacent la survie de ce peuple, tant et si bien qu’on ne dénombre plus que 600 individus en 1900 contre 4 500 en 1840. Au xxe siècle, la démographie des Pawnee s’est légèrement redressée: 2 000 en 1970, ils seraient environ 3 210 en 2010.

Structure sociétale

Les sociétés des peuples de langue caddoanes étaient très structurées : une communauté pawnee, par exemple, avait à sa tête un chef et était composée de plusieurs « maisons communautaires », elles-mêmes divisées en deux sections, traditionnellement Nord et Sud. Ces sections comportaient plusieurs familles qui se répartissaient les tâches quotidiennes. Au xixe siècle, les Pawnees sont divisés en quatre bandes distinctes : les Chaui, les Kitkehahki, les Pitahauerat et les Skidi. Chaque bande était divisée en villages, car les Pawnees se sont sédentarisés le long de la rivière Platte au Nebraska dès avant le xvie siècle.

Village Pawnee, vers 1875. Huttes en terre

Le pouvoir des femmes

Les Pawnee avaient une structure de filiation matrilinéaire (comme les Hurons et les Iroquois). Les liens de filiation se faisait à partir de la mère. Si les chefs étaient toujours des hommes, ceux-ci transmettaient leur charge non pas à un de leur fils, mais plutôt à un des fils d’une de leurs sœurs. Les mères possédaient un rôle décisionnaire important au sein de la communauté. Les femmes avaient un rôle politique important au sein de la nation.

Les femmes maîtresses du commerce et de l’agriculture

À cette époque, les Pawnees sont pour partie des agriculteurs : maïs, haricots, citrouilles et courges sont cultivées, uniquement par les femmes. Les femmes participaient activement au commerce en gérant la distribution des surplus au sein de la tribu, et avec les autres bandes indiennes. Elles participaient également au cérémonies ayant trait à la production de nourriture, l’abondance des récoltes et la chasse des bisons. Avec l’arrivée des Européens, le cheval est introduit dans les grandes plaines: les Pawnees le domestiquent au début du xviiie siècle adoptent alors de leurs voisins la chasse au bison. Les Pawnee développèrent aussi l’art de la poterie.

Publicités