Matriarcat Mapuche (Argentine) : des femmes chamanes résistantes au mondialisme

Les Mapuches, littéralement « Peuple de la terre » en mapudungun, sont les communautés aborigènes de la zone centre-sud du Chili et de l’Argentine, connues également sous le nom d’Araucans.

Une femme, cheffe religieuse de la nation

Avant la conquête espagnole, les Mapuches furent matriarcaux (matrilinéaires, matrilocaux et totémiques). Les colons, en incorporant par la force une société indigène de type horizontale, matriarcale et segmentaire comme celle des Mapuches, ont ouvert une situation complexe et difficile à résoudre jusqu’à aujourd’hui. La Machi est l’autorité religieuse du peuple mapuche, souvent est une femme. Un homme peut être Machi mais c’est rare.

Un renversement patriarcal partiel

Aujourd’hui, la société Mapuche est essentiellement patriarcale. Les liens de parenté suivent la ligne du père, la femme quitte son foyer pour rejoindre son mari et l’unité sociale était commandée par un Lonko (chef mâle). Un homme pouvait avoir plus d’une femme, ça dépendait de son pouvoir économique. Mais dans la société le rôle de la femme est primordial pour l’education des enfants, et pour la pratique de la religion et de la médecine.

Publicités