L’Oera Linda Boek, une Atlantide matriarcale flamande

Source : l’historien et linguiste Jacques Fermaut

L’Oera Linda Boek est manuscrit frison (dialecte ancien des Pays-Bas) traduit plusieurs fois en néerlandais, en allemand et en anglais, et désormais en français. La date de référence dudit manuscrit est 2193 avant Jésus-Christ.

Le monde Déesse-Mère, la Mère du Peuple

sceau de Staveren d'un vaisseau frisonL’Oera Linda Boek nous montre une société friso-atlante plus vaste que l’Europe actuelle, manifestement matriarcale. La Déesse suprême est Wralda, terme qui désigne aussi l’univers et qu’on retrouve dans le néerlandais et flamand de wereld (féminin), dans l’allemand die Welt (féminin) et dans l’anglais world (cette langue ayant perdu ses genres). La plus haute autorité est celle de la Volksmoeder, la mère du peuple. Dans chaque ville, la Burchtfam, la dame de burg exerce le commandement suprême.

Quand la Vierge remplace la Déesse

Le fait que le christianisme ait dû faire une telle place à la Vierge montre bien qu’il n’aurait jamais pu s’implanter en Europe sans cela sur un substrat de culte à la Déesse-mère. On ne compte plus les églises et cathédrales Notre Dame et le culte de la Vierge est bien plus vivant que tous les autres. Même le mythe de la Vierge n’est pas sans signification : parce qu’elle recrée la vie à chaque génération, toute mère est en quelque sorte vierge et toute mère mérite vénération.

La guerre pour le patriarcat

Hélas, les derniers scripteurs de l’Oera Linda Boek montrent le passage du matriarcat au patriarcat pour des raisons militaires : le passage d’une époque matriarcale prospère et heureuse à un temps de déclin, de conflits et de guerres.

La mère de la civilisation

On attribue l’invention de la démocratie à la Grèce, celle de l’alphabet aux Phéniciens (ce qui n’est peut-être pas complètement faux, les Phéniciens étant probablement des Friso-atlantes), celle des chiffres aux Arabes, qui ne les utilisent pas : cherchez l’erreur ! L’Oera Linda Boek en atteste, toutes ces inventions sont manifestement friso-atlantes.

L’un des ouvrages les plus intéressants et sérieux sur le sujet de l’Atlantide est celui du polytechnicien Jean Deruelle, lequel ignorait tout de l’Oera Linda Boek mais le recoupe parfaitement.

Un faux débusqué par les spécialistes ?

Jan Gerhardus OttemaLe manuscrit de l’Oera Linda Boek apparut aux Pays-Bas en 1867 et fut presque aussitôt considéré comme un faux par la quasi-totalité des « spécialistes », lesquels produisirent une profusion d’écrits pour en débusquer, sans succès du reste, l’auteur.

Heureusement, le Docteur ès Lettres Jan Gerhardus Ottema prit l’ouvrage au sérieux et en fournit deux éditions de qualité dotées d’une instructive introduction.

Un astéroïde détruisit l’Adland

La date de référence de l’ouvrage, 2193 avant Jésus-Christ, est celle d’un énorme cataclysme planétaire (causé par un astéroïde appelé Burckle par les scientifiques) qui détruisit l’Aldland, la vieille terre, et porta un coup sérieux à une confédération friso-atlante plus vaste que l’Europe actuelle.

La société parfaite décrite par Platon

Les différents scripteurs décrivent la haute civilisation qui fit l’admiration de Platon dans son Critias et son Timée. Réellement monothéiste et anti-esclavagiste, elle offrait aux hommes et aux femmes une harmonieuse collaboration au sein d’une société égalitaire régie par de judicieuses lois visant au bonheur de chacun.

A la pointe du progrès civilisateur

Elle était en outre à la pointe du progrès, pratiquant la navigation au long cours et le commerce international, inventant notamment l’acier, l’alphabet, les chiffres, les mathématiques, l’astronomie et l’écologie, si bien qu’il n’est pas exagéré de dire que c’est elle (et non l’Orient) qui fonde la civilisation occidentale.

Les survivants du grand Tsunami

En 2010, l’ouvrage du Sud-Africain Alewyn J. Raubenheimer, Survivors of the great Tsunami, est venu conforter cette intuition. L’ayant confronté à plusieurs auteurs de l’antiquité et à tout un éventail de sciences modernes, il n’hésite pas à affirmer, preuves à l’appui, que l’Oera Linda Boek « est véridique à tous points de vue ».

La Pierre de Rosette de l’Europe

Avec ce qu’il qualifie de « Pierre de Rosette de l’Europe », la Frise dispose ainsi d’un document bien antérieur à la Bible (laquelle antidate, affabule et plagie outrageusement) et vierge des génocides, des haines et des anathèmes de celle-ci.