Nationalisme : la défense de sa fratrie matrilinéaire

Nation : le peuple. L’ensemble des individus portant une certaine nationalité. Exemple : la nation française est l’ensemble des ressortissants de nationalité française. En droit français, la nation n’a aucune définition juridique.

Le mot nation vient du latin nascio ou natio, qui signifie naître. Le terme latin nation désigne les petits d’une même portée, et signifie aussi groupe humain de la même origine maternelle. Chez Cicéron, le terme natio est utilisé aussi pour désigner une peuplade, un peuple ou une partie d’un peuple.

Article 44 de la constitution Iroquoise :  » La descendance se fait par le lien maternel. Les femmes sont la source de la Nation, elles possèdent le pays et sa terre. Les hommes et les femmes sont d’un rang inférieur à celui des mères « .

Qu’est-ce que le nationalisme ?

Marianne... et son frère ?Le nationalisme est le sentiment solidaire d’appartenance à un peuple, et non pas le racisme, l’impérialisme, ou le colonialisme. La définition matricienne de la nation est :

  • une association de citoyens de même nationalité (titre purement juridique, hérité ou mérité),
  • liés par le devoir de solidarité (fraternité),
  • et le droit de jouir d’une propriété collective indivisible (biens publics).

Un anarchisme face à l’impérialisme

La nation est donc un rempart à l’impérialisme, mais à condition de respecter la souveraineté de ses échelons inférieurs, avant de défendre ses échelons supérieurs (confédéralisme) : individu, famille, clan, tribu, nation… l’humanité…

« Nous croyons que tous les peuples, toutes les nations et les cultures, tous les groupes ethniques ont le droit absolu de se préserver tels qu’ils sont et de s’auto-déterminer. Non seulement le Nouvel Ordre Mondial (NOM) projette de détruire toutes les indépendances nationales et populaires, mais le Capital lui-même s’emploie sans interruption à éroder l’identité et la diversité des cultures, des nations et des peuples, afin d’imposer une monoculture globale basée sur le négoce. Il faut lutter de toutes nos forces contre cette homogénéisation de l’humanité. » – Raven’s Banner Collective (collectif anarchiste)

Une nation sans état

« Les différences nationales sont des facteurs de première importance pour les réalisations à venir de l’humanité, pour ceux qui savent distinguer de l’abominable violence étatique le fait vigoureux, beau, et pacifique de la Nation. » –  Gustav Landauer, penseur anarchiste (1870-1919)