Révisionnisme récentiste : un haut moyen-âge fictif pour renverser le culte d’Isis ?

  • “L’histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d’accord.” – Napoléon Bonaparte
  • « L’histoire, c’est plus ou moins de la foutaise. » Henry Ford, cité par le Chicago Tribune en 1916.

Le récentisme est un débat sur les techniques et méthodes de datation, car aucune datation certaine n’est possible. L’hypothèse du récentisme affirme que la chronologie universellement admise des faits historiques est incorrecte. Le révisionnisme récentiste est une remise en cause de l’Histoire de l’humanité, de la longévité et donc de la légitimité du patriarcat (droit du Père).

Lire le site Chrono-Logique d’Uwe Topper (Critique chronologique, notre Histoire est fausse)

Rome détruite par une comète ?

Il existe de nombreuses écoles, essentiellement en Allemagne et en Russie (François de Sarre,  Heribert Illig, Uwe Topper…). Certaines affirment que seulement 300 ans ont été rajoutés. François de Sarre affirme quand à lui qu’environ 800 ans sont fictifs ou mal datés, c’est à dire de la chute de Rome (environ 550) aux papes d’Avignon (environ 1350).

Lire Où est passé le Moyen-Âge ?Téléchargez le PDF complet !

La peste de Justinien (550) et la grande Peste Noire (1350) seraient un seul et même événement, dédoublés dans le temps, pour masquer un cataclysme planétaire d’origine cosmique (passage trop proche d’une comète) à l’origine de la chute de Rome.

Lire La peste et ses mystères : symptômes et vitesse de propagation

Le Nouvel Empire Romain Catholique et la chasse aux sorcières

En l’occurrence, le christianisme serait né il y a seulement 700 ans à Avignon et non en Palestine, et marquerait l’avènement du Nouvel Empire Romain Catholique, qui renaît sur les cendres de l’ancien empire disparu… Si le christianisme avait réellement 2000 ans, pourquoi la chasse aux sorcières, héritières du paganisme matriarcal, ne commence-t-elle réellement qu’au XVe siècle ? Selon De Sarre, l’extermination des « hérétiques » tels les Templiers (qui vénéraient la Vierge Noire Isis) pourrait être l’élimination des témoins de cette falsification de l’histoire du christianisme.

Lire Le secret des 10000 noms d’Isis, ou la généalogie matriarcale des reines de l’Egypte totémique

1000 ans entre les chevaliers romains et templiers ?

L’avis de Roch Saüquere (Top Secret) : « Personnellement, ça fait bien 13 ou 14 ans que je sais que le C14 pose de très sérieux problèmes et que toutes les datations sont à revoir. Le C14 est une sorte de dogme, mais ça ne devrait être qu’une indication associée à d’autres… En fait sur plusieurs échantillons ils prennent ceux qui les arrangent, pour coller avec ce qu’ils connaissent (NDLR : ou croient connaître). Et face à un intervalle de deux dates, ils prennent aussi la date qui les arrange par logique, simplement. C’est comme ça depuis toujours. Ainsi, les mêmes habitations romaines sont tout à coup 1000 ans après des habitations du Moyen-âge, et après ça, tout tombe en ruine à la Renaissance… Le problème, c’est l’absence d’évolution pendant 1000, dans les arts, la culture, l’écriture, les monnaies etc. On constate même une évidente régression due au Black-out. Peut-il vraiment s’être écoulé 1000 ans entre l’ordre des Équites et l’ordre des Templiers ? Même philosophie, même richesse, même structure, même centres, etc., et entre les deux : rien du tout pendant 1000 ans ? Il faut savoir qu’on a presque rien retrouvé du Moyen-âge… pratiquement rien par rapport à l’âge romain précédent. ».

Lire Tradition Gnostique des Templiers : féminin sacré, sagesse de la Vierge Noire, relique du culte d’Isis

Matières Antiques : une étude des origines chrétiennes

Edwin Johnson (1842-1901) est un historien anglais, surtout connu pour sa critique radicale de l’historiographie chrétienne. Parmi ses œuvres on cite Antiqua Mater: A Study of Christian Origins (1887, publié à Londres de façon anonyme) et The Pauline Epistle: Re-studied and Explained (1894).

Un christianisme né dans la diaspora juive libérale

Dans Antiqua Mater Johnson examine un grand nombre de sources diverses relatives aux débuts du christianisme et « extérieures à l’Écriture », et il en vient à la conclusion qu’il n’existe aucune preuve documentaire fiable capable d’établir l’existence de Jésus-Christ ou des Apôtres. Selon lui le christianisme a évolué à partir d’un mouvement dans la diaspora juive. Ces juifs adhéraient à une interprétation libérale de la Torah avec une simplification des rites et des perspectives plus spirituelles.

Un proto-christianisme bachique isiaque gnostique

Le Gnosticisme, les mystères d’Isis et Osiris, et en même temps certains cultes païens de Bacchus (avatar d’Osiris), sont également cités comme des précurseurs probables du christianisme. L’histoire des religions, revue par Fomenko, prend l’aspect suivant :

  • période pré-chrétienne (avant le 11e siècle),
  • christianisme bachique ou isiaque (11e au 12e siècle) : ère romane,
  • christianisme de Jésus-Christ (12e au 14e siècle) : ère gothique,
  • avec ses mutations ultérieures (du 15e au 17e) en christianisme orthodoxe, catholicisme, protestantisme, islam…

Jésus est né en Provence au 12e siècle, entre Avignon et les Saintes Maries ?

La tradition de la crèche de Noël trouve son origine au Moyen Âge. Une légende tenace veut que François d’Assise, dont la mère était originaire de Tarascon, ait créé en 1223 la première crèche vivante à Greccio alors que ces scènes étaient déjà jouées depuis plusieurs siècles par des comédiens dans les mystères de la Nativité sur les parvis des églises (mystères d’Isis et d’Osiris dans des temples isiaques ?).

L’âge d’or chrétien médiéval, une invention du 16e siècle

Dans The Pauline Epistles et The Rise of English Culture Johnson en vient à cette proposition révolutionnaire que la totalité de ce qu’on appelle le Moyen Âge entre 700 et 1400 n’a jamais eu lieu, mais a été inventé par des écrivains chrétiens qui ont créé des personnages et des événements imaginaires. Les Pères de l’Église, les Évangiles, saint Paul, les premiers textes chrétiens, ainsi que le christianisme en général, tout cela est identifié comme de simples créations littéraires qu’il attribue à des moines (surtout des Bénédictins), qui ont élaboré l’ensemble du mythe chrétien au début du xvie siècle. Comme l’a dit un critique, Johnson « a pris le parti d’abolir toute l’histoire d’Angleterre avant la fin du xve siècle. »

La Nouvelle Chronologie de Fomenko : une inversion frauduleuse du récentisme

Le Mouvement Matricien reconnaît la pertinence des travaux scientifiques du professeur Anatoli Fomenko pour débusquer les manipulations de l’Histoire, mais rejette ses interprétations non-scientifiques de ses analyses pourtant bien scientifiques. Exemple : distinguer le plagiat de l’original des doublons historiques.

Le Mouvement Matricien rejette la Nouvelle Chronologie de Fomenko qui affirme :

  • qu’on nous cache l’existence d’un ancien empire moscovite mondial à l’origine de toutes les civilisations,
  • qu’on nous cache l’existence d’un christianisme primordial, orthodoxe russo-byzantin, à l’origine de toutes les religions,
  • que l’antiquité est une fiction, un plagiat du moyen-âge chrétien réel, et non l’inverse,
  • et donc que le patriarcat, ici orthodoxe, est le modèle de société à l’origine de toutes les religions et civilisations, et non le matriarcat.

Selon le récentisme chrétien de Fomenko :

  • la biographie de Jules César serait une copie de celle d’Otton III, et non l’inverse,
  • la guerre de Troie serait copiée sur les Croisades et non l’inverse,
  • la prise de Byzance en -350 serait copiée sur la prise de Constantinople en 1453, et non l’inverse,
  • les vestiges grecs antiques seraient des vestiges des croisades chrétiennes,
  • le Parthénon aurait été une église mariale avant d’être un temple dédié à Athéna, et non l’inverse,
  • Platon l’antique aurait été copié sur Pléthon le byzantin et non l’inverse,
  • la basilique Sainte Sophie aurait été le temple de Salomon avant d’être peut-être un temple d’Isis…

La Russie, troisième Rome patricienne de demain ?

Alors que toutes les autres écoles récentistes délégitiment les religions patriarcales comme impostures historiques, pour la première fois, et avec des gros moyens, une école légitime toutes les religions patriarcales, comme issues d’un Patriarcat Chrétien Orthodoxe primordial, en faisant de la Russie la dernière Rome cachée, et donc le cœur du futur empire mondial de demain, qui accueillera le retour du Christ à la fin des temps.

La Nouvelle Chronologie Matricienne

La Nouvelle Chronologie Matricienne défend l’hypothèse que près de 8 siècles fictifs furent inventés, entre la « première inquisition » de Théodose (édit de Thessalonique de 380), et la deuxième inquisition (pape Innocent III en 1199), archéologiquement entre le romain et le roman (ou plutôt l’avènement du gothique, la renaissance du 12e siècle), soit l’âge d’or médiéval chrétien; afin de renverser la religion matriarcale des Mystères d’Isis, qui est le véritable christianisme originel gallo-romain, le véritable culte impérial à l’origine de la « décadence », par son inversion théologique, le judéo-christianisme.

Lire La Nouvelle Chronologie Matricienne (récentisme) : l’âge d’or chrétien médiéval contre la Rome isiaque

L’histoire de la France falsifiée, essai de reconstitution sommaire du christianisme polythéiste et de l’histoire de France : cette thèse récentiste de Michèle Krämer fait le lien entre la falsification de toute l’histoire de l’humanité, l’avènement mystérieux du patriarcat (droit du père), et les mystères de la politique contemporaine.

Carbone 14, une méthode fiable ?

Lire Carbone 14 et Chrono-typologie : datations non fiables fondées sur des préjugés historiques

L’astronomie confirme-t-elle l’Histoire ?

Zodiaque de Dendérah (Egypte), estimé du 12e siècle par le mathématicien et astronome Anatoli Fomenko.

Lire La lune témoigne de la réécriture de l’histoire avant 1300. Et la précession des équinoxes ?

Un cataclysme planétaire ?

Vers la fin de l’empire romain et l’avènement du christianisme…

Lire De la conversion de Constantin à la chute de l’empire romain : l’impact d’un astéroïde ?

Le complot jésuite ?

Lire La réécriture de l’Histoire de l’Humanité pour un Nouvel Empire Romain Chrétien

Selon les dictionnaires, les encyclopédies et en somme toute la littérature, la Renaissance se définit comme « un mouvement littéraire, artistique et scientifique qui eut lieu en Europe au XVe-XVIe siècle et qui était fondé sur l’imitation de l’Antiquité gréco-romaine ».

Et si la Renaissance était non pas la période de redécouverte de la Culture Antique [gréco-romaine], mais en réalité l’époque de la fabrication de ces textes, classés plus tard comme antiques, et une « volonté caractérisée de falsification de l’Histoire ». Il est évident que l’engouement effréné des notables, des humanistes, des souverains et de l’Eglise pour les manuscrits antiques pendant ces périodes du Moyen-Âge et de la Renaissance est trop surprenant, voire étrange pour qu’il soit honnête !

L’écrivain anglais George Orwell [1903-1950] déclarait : « Qui contrôle le passé contrôle le présent, qui contrôle le présent contrôle l’avenir ».

Quel est donc ce passé : l’Antiquité gréco-romaine ? Et qui sont ces « penseurs grecs » ? C’est ce que cet ouvrage entreprend de dévoiler.

Le mythe de l’âge d’or chrétien

La Bible daterait-elle du XVe siècle ?

Lire Faux manuscrits antiques et brouillons incomplets

Jésus Christ, une copie de Jules César ?

Jésus Christ est Jules César

Lire Les Évangiles, une copie du culte de l’Empereur Dieu ?

L’histoire au service du pouvoir

« Il y a deux histoires: l’histoire officielle, menteuse, puis l’histoire secrète, où sont les véritables causes des événements. » – Honoré de Balzac

Si on ne peut douter un seul instant de l’histoire telle qu’elle se présente, cela signifie que les archéologues et historiens contemporains ne se trompent pas du tout, ils n’auraient fait aucune erreur. Or ceci serait un fait exceptionnel, puisque de tout temps les hommes, historiens notamment, non seulement se sont trompés et mais ont volontairement falsifié les faits, bien souvent à des fins de propagande. Il ne faut pas idéaliser notre époque.

Lire Le Temple de Salomon : une arnaque archéologique ? La Bible est-elle une fiction ? Quid d’Israël ?

L’égyptologie confirme-t-elle la Bible ?

Lire Des pharaons au service de la Bible pour cautionner la chronologie judéo-chrétienne. Quid de l’Exode ?

Un vide archéologique de 1000 ans ?

Publicités